26 juin 2017

La vague de chaleur dope la consommation de rosé - mais pas la mienne

Selon les chiffres émanant des distributeurs, un peu partout dans le Nord de l'Europe, la vague de chaleur de la semaine dernière a dopé la consommation de vin rosé - notamment de rosé de Provence.

Pas la mienne, en tout cas!

IMG_2463.jpgUne cigale se met à l'ombre à Fitou mardi dernier (Photo H. Lalau 2017)

Quand il fait chaud, j'augmente surtout ma consommation d'eau (Badoit, Salvetat, Quézac et Orezza, quand j'en trouve; Sanpellegrino, quand le restaurateur lié à Nestlé m'y oblige).

Sinon, je préfère encore le blanc. Muscadet. Picpoul de Pinet. Apremont. Chasselas suisse. Voici mes préférés, ces derniers temps. Des blancs plutôt légers, floraux, légèrement citronnés. Digestes, comme on dit en gastro (gastronomie ou gastro-entérologie, au choix).

14:02 Écrit par Hervé Lalau dans Pour rire, Vins de tous pays | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |

Les commentaires sont fermés.