08 mai 2017

Elections présidentielles: le vignoble divisé

Les résultats du deuxième tour des élections présidentielles dressent une géographie politique particulière de certaines zones viticoles françaises.

Ainsi, dans le Bordelais, bon nombre des communes du Blayais et du Médoc ont voté Le Pen (mais pas les crus du Haut-Médoc), tandis que le Libournais a plutôt voté Macron (mais pas Lalande-de-Pomerol).
Les électeurs de Sauternes, de Barsac et des Graves ont assez massivement voté Macron, de même que la ville de Bordeaux.
 
Ainsi, contrairement à ce qui a pu être avancé, il n'y a pas de vote unanime des viticulteurs en faveur du Front National, en tout cas en Gironde, même si l'on constate que les zones les moins favorisées économiquement se sont plus portées sur Marine Le Pen.
 

Gironde.jpeg

Infographie: Sud-Ouest

Les résultats d'un autre grand département viticole, le Vaucluse sont assez comparables; bon nombre de communes viticoles ont donné leur vote à Mme Le Pen, d'Orange à Cairanne en passant par Travaillan, Camaret et Saint-Roman, mais pas les communes accueillant une appellation de prestige, comme Châteauneuf du Pape ou Gigondas. Ni Sainte-Cécile, Rasteau ou Vacqueyras.

 

Vaucluse.jpeg

06:29 Écrit par Hervé Lalau dans Bordeaux, France, Rhône | Lien permanent | Commentaires (2) | | | |

Commentaires

Merci pour ces infos, c'est très intéressant de comprendre comment peut être divisé, dans le choix politique les appellations viticoles d'une même région, en fonction de la réputation des appellations.

Écrit par : Bossis | 08 mai 2017

Répondre à ce commentaire

Une approche intéressante mais qui gagne à être affinée: il faudrait voir le taux exact de viticulteurs dans le corps électoral des différentes communes. Ce n'est pas parce que l'on est une commune viticole que les électeurs sont viticulteurs.

Écrit par : Norbert | 08 mai 2017

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.