31 octobre 2016

Du vin belge... qui n'en est pas toujours

L'association "Belgische Wijnbouwers", qui regroupe la plupart des vignerons flamands, vient de lancer le logo "100% Belgische Wijn" (Vin 100% belge).

images.jpeg

Le but est de garantir que les raisins utilisés pour la vinification sont bel et bien belges.

Moi qui pensais qu'il y avait des contrôles, pour cela!

Rappelons la règle européenne (censée être appliquée en Belgique comme dans les autres pays de l'Union). Sont autorisés:

"Les termes vin "du/de/des/d'" (...), produit en/au/aux/à (...) ou "produit de/du/des/d'" (...) ou des termes équivalents, complétés par le nom de l'Etat membre ou du pays tiers lorsque les raisins sont récoltés et transformés en vin sur ce territoire."

(Source: Règlement CE n°479/2008, paragraphe i)

En clair, si le raisin n'est pas récolté en Belgique, et vinifié en Belgique, il ne peut porter la mention Vin belge ou Vin de Belgique. Il peut éventuellement porter la mention Vin de la Communauté européenne si les raisins utilisés proviennent d'un ou de plusieurs pays de l'Union.

Bref, pour sympathique qu'il soit, ce logo 100% Belgische Wijn n'a pas lieu d'être. Si des fraudes à l'étiquetage sont avérées, si des raisins étrangers sont utilisés pour élaborer un vin déclaré comme belge, il convient d'alerter les pouvoirs publics pour faire cesser ces pratiques; c'est d'ailleurs sur la foi de soupçons similaires que des vignerons français ont demandé récemment aux services des fraudes de se pencher sur d'éventuelles re-qualifications de vins chiliens en vins espagnols, par exemple.

Même si la démarche peut prêter à sourire - qui aurait envie d'usurper une mention aussi peu porteuse, a priori, que l'origine "Belgique", dans le monde du vin? - il ne faut pas oublier que le marketing local a le vent en poupe dans la distribution belge - peut-être une façon pour les enseignes belges de faire oublier que la plupart d'entre elles sont détenues par des groupes étrangers!

Quoi qu'il en soit, la production déclarée de vin en Belgique a été multipliée par 5 en dix ans, pour atteindre le million de litres.

09:54 Écrit par Hervé Lalau dans Belgique | Tags : origine, vin, belgique | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |

Le Prix Renou 2016 décerné au Département de la Moselle

Le prix René Renou (que j'ai modestement contribué à fonder), récompense chaque année une collectivité française pour une réalisation marquante dans le domaine de l'oenotourisme.

Cette année, c'est le conseil départemental de Moselle qui remporte le prix, pour l'organisation de la Fête des Vins de Moselle (dont la troisième édition a eu lieu cette année le 17 avril à Marange-Silvange).

Cet événement, s'il est centré sur les vins du département, accueille aussi quelques vins des autres appellations de la Moselle - luxembourgeoise et allemande.

Ce trophée d'autant plus sympathique que la Moselle viticole française revient de loin: en 1985, on n'y comptait plus que 3 ha de vignes.

Aujourd'hui, l'AOC Moselle (française) regroupe 19 vignerons pour 64 ha; et si rien n'est jamais gagné, on peut maintenant lui espérer un avenir.

Pour être complet, ajoutons que l'AOC Côtes du Toul, qui se situe également sur la rivière Moselle, mais dans le Département de la Meurthe-et-Moselle (un héritage de l'histoire tourmentée de la Lorraine), regroupe quant à elle une dizaine de producteurs, pour un vignoble planté de l'ordre de 100ha.

09:01 Écrit par Hervé Lalau dans Allemagne, France, Luxembourg | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |