20 septembre 2016

Un autre verdejo

Dans la palette des cépages blancs d'Espagne, le Verdejo est un incontournable. Il est indissociable du succès des vins de Rueda (la catégorie Rueda Superior exige même 10% de ce cépage). Le fait qu'il sauvignonne un peu n'est pas pour déplaire aux buveurs espagnols, qui apprécient sa fraîcheur. Notons que les garnds cépages blancs du pays proviennent pour la plupart du quart nord-ouest, de la zone atlantique - au verdejo de Castille, il convient d'ajouter l'albarino et le godello de Galice.

Ce succès a attiré l'attention de certains vignobles étrangers - il y a aujourd'hui des vignes de verdejo en Australie. Mais aussi d'autres régions d'Espagne; ainsi, à Yecla, entre Murcie et Valence, sur la côte du Levant, donc, Bodegas Señorío de Barahonda (famille Candela) en a fait un son cheval de bataille en blanc.

Dans le millésime 2015, il livre un vin bien sec, mais aussi très aromatique, dans un registre fruité (agrumes, pomme verte), mais aussi végétal (herbe coupée, citronnelle); la bouche est vive, ample et surtout puissante - le dépaysement de ce verdejo ne semble pas l'avoir traumatisé, mais plutôt lui avoir conféré un punch supplémentaire. 

Un belle découverte!

BH-BLANCO-TUMBADA.jpg

07:38 Écrit par Hervé Lalau dans Espagne | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |

Écrire un commentaire