19 août 2016

Olympique blues

Je ne suis plus un grand fan des Jeux Olympiques.

il y a longtemps de cela, j'ai cru naïvement dans l'Esprit Olympique, dans le sport amateur, dans l'effort gratuit, et force est de constater qu'on en est bien loin, aujourd'hui. L'important n'est plus de participer.

Surtout, au delà des performances et des efforts - louables, certes - des athlètes, il y a la couverture médiatique, quotidienne, envahissante, et systématiquement chauvine: "Nuit historique pour la France", "Heptathlon, la 4ème médaille belge"... J'en ai la nausée.

Parfois, quand même, je me prends à sourire devant tant de récupération - une médaille est une médaille, alors personne ne fait la fine bouche quand elle vient d'un athlète et/ou d'un sport inconnu.

Du jour au lendemain, des épreuves et des sportifs improbables apparaissent au grand jour. Peu importe: la France est fière de ses cavaleurs, la Belgique de ses hoqueteurs, San Marin de ses mariniers.

Ce qui me donne un fol espoir: que la dégustation de vin devienne un jour épreuve olympique. On la pratiquerait bien sûr à l'aveugle. Mais chaque pays dégusterait ses propres vins, et il y aurait autant de médailles d'or que d'inscrits. 

10:10 Écrit par Hervé Lalau dans Pour rire | Lien permanent | Commentaires (1) | | | |

Commentaires

Je serais heureux de pouvoir remettre quelques médailles à certains vins belges qui les mériteraient amplement! Y aurait-il une catégorie spéciale pour les vins naturalisés? Des médailles en chocolat pour les vins plus doux? Des médailles en bois pour les gran reserva? Des médailles à visser pour les bouteilles de Luc Charlier? ;-)

Écrit par : Julien Wayaffe | 20 août 2016

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.