15 juin 2016

Vermentino sardo-lombard

Tout ce que je connais de la Sardaigne, c'est ce qu'on peut en voir depuis Bonifacio, et puis quelques vins dégustés un peu au hasard - un Cannonau, une Monica, et plus récemment, ce Vermentino.

Ah, le Vermentino! On en trouve pas mal en Toscane, en Ombrie, en Ligurie, et puis en Provence, où on l'appelle le Rolle. Mais ce sont ceux de Corse, jusqu'à présent, qui m'ont le plus séduit.

En Sardaigne, il y a en un peu partout - il est présent dans les 4 provinces de cette île plus grande que la Slovénie. Même si le plus gros du vignoble de ce cépage se trouve dans le Sud, près de Calgari.

Celui-ci nous vient... de Calco, en Lombardie. Nuraghe Supramonte est en effet une marque de la maison Pirovano, dont le siège se trouve un peu en dessous du lac de Côme.

VERMENTINO DOC.JPG

Nuraghe est un mot bien sarde, pourtant, qui désigne une tour édifiée par les hommes de l'âge de bronze - Sopramontano (sur la colline), mais aussi en plaine. Je n'ai trouvé aucun vignoble de ce nom, d'où j'en déduis qu'il doit plutôt s'agir d'un assemblage de raisins de plusieurs provenances sur l'île.

Quoi qu'il en soit, il s'agit d'un très joli vin; sa couleur or aux reflets paille est attrayante. Le premier nez, un peu moins (réduction, sueur); mais après quelques minutes d'aération, il donne toute sa mesure; j'ai souvent trouvé un petit air de Chardonnay aux nez des vermentinos; celui-ci n'échappe pas à la règle, avec de belles notes de tilleul et de camomille; mais en l'espèce, il présente aussi un côté plus méditerranéen, avec plus qu'une touche de fenouil, de thym et d'anis; la bouche est fraîche, surtout grâce à une belle amertume, car l'acidité est plutôt basse (contrairement au Chardonnay). La finale, sur la menthe, est assez longue.

Voila le genre de vin qui gagne à être connu, comme on dirait d'une personne; c'est au fil de la dégustation, de la conversation, qu'il vous séduit. Car il a du répondant! 

00:52 Écrit par Hervé Lalau dans Italie | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |

Les commentaires sont fermés.