19 mai 2016

Dis-moi, miroir, qui est la plus festive des bulles?

"Le Champagne est le vin le plus festif et convivial au monde, roi des célébrations". 

Ainsi commence le sympathique communiqué que j'ai reçu cet après-midi pour appuyer la Fête du Champagne, à Reims.

Ce n'est pas pour être contrariant, mais je m'inscris en faux.

Depuis 15 ans, hors frontières, et notamment en Belgique, le Champagne a cessé d'être un vin convivial et festif.

Parce qu'il est devenu trop cher. Et si le segment des bulles a explosé, au cours des deux dernières décennies, ce n'est pas grâce au Champagne, mais à des alternatives plus abordables, le Cava, le Prosecco, et dans une moindre mesure, les bulles de marque, type Café de Paris, Martini et Kriter, ou les Crémants. Ce sont eux qui ont permis de sortir la consommation d'effervescents du ghetto des fêtes de fin d'année, des soirées snob ou des signatures de gros contrats, pour la faire entrer dans l'ère moderne et dans la vie des familles, des consommateurs lambda.

Ca n'enlève rien, bien sûr, à la qualité du Champagne, ou plutôt des Champagnes, car il en est de toutes sortes, des bons, des moins bons, de petits, des grands, des produits de volume ou des produits de terroir; mais je pense que cela méritait d'être dit.

16:57 Écrit par Hervé Lalau dans Champagne | Lien permanent | Commentaires (1) | | | |

Commentaires

Miror miror on the wall who is the bubbliest of them all ?

Écrit par : Joëlle | 24 mai 2016

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.