16 avril 2016

Bordeaux, petit potentiel financier

Bernard Magrez estime "qu'il n'existe vraisemblablement pas à Bordeaux le potentiel financier et économique pour un restaurant haut de gamme, tel qu'un trois étoiles". Et met fin à sa collaboration avec Joël Robuchon au sein de son restaurant La Grande Maison.

Mais alors, comment expliquer qu'une petite station comme Eugénie Les Bains (436 habitants) ou même un village comme Fontjoncouse (153 âmes) abrite un trois étoiles?

00:05 Écrit par Hervé Lalau dans Bordeaux, France, Pour rire | Lien permanent | Commentaires (3) | | | |

Commentaires

Je suggère au grand Bernard d'aller investir au 350 ème étage d'une tour de 800 mètres à Abu Dhabi ou ailleurs dans le Golfe lui qui n'aime que le luxe et le blingbling criard. Là, c'est sûr, ça marchera !

Écrit par : Michel Smith | 16 avril 2016

Répondre à ce commentaire

Quand un projet ne marche pas, il est nécessaire que celui est à l'origine du projet se pose la question de sa propre responsabilité. Détourner l'attention sur une personne qui se fait "remercier" et qui sert de "fusible" sert à détourner l'attention de sa propre responsabilité !

Écrit par : CARLE | 16 avril 2016

Répondre à ce commentaire

Pour citer J. Chirac qui n'a pas une réputation de gastronome courant les étoilés :"Ça m' en touche une sans me faire bouger l autre !..."
On mange très bien à Bordeaux et sans se ruiner
Au fond la question n est-elle pas "En face de qui on partage la carte d un *** ? plutôt que
"Tu penses qu'il les mérite ses étoiles ?!!!"

Écrit par : glorieux jp | 18 avril 2016

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.