08 mars 2016

Le rosé de Provence cartonne à l'export... et vise les bulles

Selon les derniers chiffres du CIVP, les exportations de rosé de Provence ont été multipliées par 4 depuis 2002, pour atteindre 160 millions de bouteilles. La France, dont la Provence produit 44% des rosés, est aussi le premier exportateur de vin rosé au monde en valeur (30%), avec un chiffre d'affaires de quelque 1,5 milliard d'euros l'an dernier.

Le rosé représente à présent 10% de la consommation mondiale de vin, et la France est largement leader de la production de cette couleur. Avec 7,3 millions d'hectolitres produits en moyenne par an sur les dernières années, elle s'adjuge 36% de la production mondiale, devant l'Espagne (19%), les États-Unis (15%) et l'Italie (10%).

Pour accentuer encore la présence de son rosé en France comme à l'international, le CIVP compte présenter un dossier à l'INAO pour la création d'un rosé effervescent.

18:43 Écrit par Hervé Lalau dans France, Provence | Lien permanent | Commentaires (3) | | | |

Commentaires

Magnifique lapsus final : "Le CIVC compte présenter un dossier à l'INAO"
Ceci dit il sera intéressant de voir si le CIVP envisage de faire un rosé effervescent avec des vins blancs et des vins rouges...

Écrit par : Norbert | 08 mars 2016

Répondre à ce commentaire

Bien vu Norbert et merci! J'ai corrigé.

Écrit par : Hervé Lalau | 08 mars 2016

Répondre à ce commentaire

Bonjour,
J'interviens à propos de votre article qui laisserait penser que tout va bien dans le monde du rosé et compléter votre information d'un point de vue de courtier.
La note de conjoncture FranceAgrimer (Février2016) est moins optimiste que votre article.
Les informations communiquées par les organisations interprofessionnelles des vins à AOC/AOP sur la première partie de la campagne (à fin décembre 2015)font état globalement d’une baisse des transactions.La baisse concerne principalement les appellations rosées en retrait dans toutes les régions.
Les ventes de vins IGP sans mention de cépage (23 % des transactions) enregistrent quant à elles un cumul de 1,1 million d’hl (-18 %), dont 515 milliers d’hl de rouges (-2%), 517 milliers d’hl de rosés (-28 %) et 141 milliers d’hl de blancs (-26 %).
Je vous remercie de m'avoir accordé votre attention.

Thomas Hinderyckx (Broker chez EHF-Wine)

Écrit par : Hinderyckx Thomas | 09 mars 2016

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.