23 janvier 2016

La Princesse est sensible - thermosensible!

L'idée est amusante: une étiquette thermosensible où apparaissent des mentions quand la bonne température est atteinte - en l'occurrence, pour un rosé, moins de 12°C. 

Pratique, non?

Pièce jointe.jpeg

 

Pièce jointe.jpeg

 

Au delà du gadget, c'est surtout un joli rosé, friand mais aussi bien vif, comme je les aime. Désaltérant, mais pas vulgaire. La Princesse (c'est son nom) n'a pas (trop) cédé à la mode du thiol, ni à la mode du pâle, cela reste du vin, pas de l'aromatisé; ni de l'eau colorée. Un IGP Vaucluse.

Bref, j'aime!

Un petit souhait, quand même, pour aller tout à fait dans le sens du pratique: s'il vous plaît, mesdames et messieurs du Cellier des Princes, passez à la capsule à vis; c'est plus facile à déboucher, à reboucher s'il l'on a pas fini la bouteille, et puisque l'habillage fait jeune, autant entrer carrément dans la modernité.

Et qu'on ne me dise pas que le consommateur n'en veut pas. Tous, à la maison, pros et non pros, nous l'avons adoptée, la capsule...

Merci d'avance!

 

00:43 Écrit par Hervé Lalau dans Rhône | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |

Les commentaires sont fermés.