19 janvier 2016

De l'oie à l'Assemblée

Je ne comprends pas trop ce que Pamela Anderson vient faire à l'Assemblée nationale française dans le cadre de la croisade des élus verts contre le foie gras.

Les oies, on les gave, on ne les silicone pas, tout de même!

Bon, Pamela ou pas, je continuerai de manger du foie gras, ce qui est mon droit imprescriptible... tant que la loi ne me le défend pas, comme en Californie.

Et même, d'appeler à la défense de ce patrimoine français.

280px-Foie_gras_IMGP2349.jpg

13:44 Écrit par Hervé Lalau dans Pour rire | Lien permanent | Commentaires (1) | | | |

Commentaires

Je pratique l'agriculture biologique certifiée depuis seize ans et je ne comprends pas que des gens qui se disent "écologistes" invitent à l'Assemblée Nationale une actrice de série B qui doit sa plastique à des pratiques chirurgicales contre nature. Cette personne n'a aucune compétence en écologie (l'étude du milieu), en biologie, en médecine animale, en ornithologie, en histoire, en cuisine et en traditions européennes ! Cette personne ferait mieux de fermer son bec de dinde !
Le foie gras est une tradition ancestrale découverte et utilisée dans l'antiquité par les Egyptiens, les Grecs, les Romains, qui avaient remarqué que les oiseaux migrateurs accumulent de l'énergie dans leur foie avant de partir pour un long voyage. Et ces foies sont particulièrement excellents ; il est vrai que le hamburger made in USA dénaturé par des viandes soufflées aux hormones issues d'animaux maltraités n'existait pas encore ! Les animaux engraissés par l'homme sont contents de manger du maïs issu du champ d'à côté (des producteurs fermiers artisanaux) et ne souffrent pas. S'ils sont blessés, leur viande est de mauvaise qualité. Les pays, et les états comme la Californie, qui pratiquent la culture hors sol avec des engrais chimiques dans des sols "morts" à cause de la surexploitation, ou qui pratiquent des rendements insensés dans leurs vignes avec engrais, irrigation et faible surface de palissage, feraient bien de la mettre en sourdine ! Avoir de la notoriété ne vaccine pas contre la bêtise et ne doit pas permettre de remplacer l'argumentation scientifique et technique : les "écologistes" ne sont vraiment pas sûrs d'eux pour convoquer une charlatane en réalité de passage à Paris pour d'autres objectifs bien commerciaux.

Écrit par : CARLE | 21 janvier 2016

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.