31 décembre 2015

Commanderie Saint Pierre La Garrigue, La Clape Blanc 2013

Quand on dit "La Clape", on pense plutôt rouge. Et pourtant, les blancs, sur sols calcaires, loin loin d'être inintéressants, comme en témoigne cet assemblage de bourboulenc, grenache blanc, roussanne et marsanne.

Sans aller jusqu'à parler d'un "effet embruns", j'ai trouvé dans ce blanc beaucoup de salinité, du début à la fin; quelques notes fumées, des épices très "garrigue", un beau gras en bouche, une texture solide: si les fruits (jaunes) sont assez discrets, une belle amertume vient relever la finale, ainsi qu'une pointe d'anis et de réglisse.

Un blanc qui hésite entre le soleil et fraîcheur, bi-dimensionnel, en quelque sorte. Quelque soit le nom qu'on donne à cette sensation, j'adore! Et je le vois très bien sur une viande blanche.

Le vignoble de ce grand domaine (60 hectares), planté de pas moins de 11 cépages, surplombe la Grande Bleue.

Il a pour propriétaires la famille de Woillemont, qui possède également le Château des Marmorières, toujours à la Clape.

 

IMG_8431 (1).jpg

 

 

13:27 Écrit par Hervé Lalau dans France, Languedoc | Lien permanent | Commentaires (1) | | | |

Commentaires

On te rejoint totalement concernant le réel intérêt de certains Clape en blanc, nombreux en fait. Mais je suis un bourboulencophile, personnellement (acidité, arômes d'agrumes ...). Pourquoi mets-tu la bouteille sur les viandes blanches? Ne rafraîchirait-elle pas mieux dans la glacière?
Bon réveillon et bonne année, Hervé.

Écrit par : Luc Charlier | 31 décembre 2015

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.