24 décembre 2015

Gonflé, le Pirelli!

calendrier-pirelli-2016_0

Ca partait d'une très bonne intention: magnifier toutes les femmes, et pas seulement les jolis mannequins qui font rêver.

Alors cette année, le calendrier Pirelli, qui hausse d'habitude le pneumatique au rang d'oeuvre d'art et de chair, a décidé de nous faire voir des femmes bodybuildées, grosses et mamans (entre autres).

C'est sympa, mais côté libido, ça jette plutôt un froid. Pas sûr qu'on l'épingle dans toutes les rédactions ni dans toutes les concessions automobiles, ce calendrier. Tout le monde n'est quand même pas obligé d'être féministe, ni fétichiste!

Heureusement qu'il y a le chocolat, qui, comme chacun sait, est mieux que le sexe.

Ou encore le vin.

Quoi que. Trop gras, ou bodybuildé, je n'aime pas non plus

00:46 Écrit par Hervé Lalau dans Pour rire | Lien permanent | Commentaires (3) | | | |

Commentaires

Je t'aime Hervé, surtout en cette veille de Noël. Cela fait 4 heures que je cuisine et ce sera bon (avec seulement 70 € de courses pour 5, mais je ne compte pas tout ce qu'on a reçu, ni les vins, ni les épices etc ...). A table: Tonton (90 ans), Christine et moi ("normaux"), sa fille d'1,80 m et son compagnon d'1,98 m + le petit Roman né le 11 septembre(nom depuis cette année de ma cuvée de rosé).
On EST obligé d'être féniniste, Hervé, dans ce monde sexiste. Mais certaines militantes se trompent de sujet. Si certains hommes préfèrent des femmes rondes et que ces mêmes femmes se sentent bien ainsi, j'applaudis. J'en compte beaucoup parmi mes copines et je les trouve sensationnelles. Si certains hommes préfèrent des femmes sveltes - ce qui est mon cas - et si ces femmes se sentent bien avec eux. J'applaudis aussi. De tutto un po', disent les Italiens. Où cela ne va plus, c'est si des psychopathes comme Lagerfeld (qui en plus n'en touche jamais une)imposent à des belles filles de ressembler à des zombies émaciés pour avoir du travail. Là, je me révolte.

Écrit par : Luc Charlier | 24 décembre 2015

Répondre à ce commentaire

Bonnes agapes! Je suis sûr que tu trouveras les vins adéquats.
Moi, ça a commencé avec un Champagne presque rouge de Vve Olivier. Puis sur le saumon, un Chablis de Durup - très sympa. Et puis, sur la viande blanche, un Alentejo Herdade do Peso, de Sogrape. Pas très sûr que ce soit l'accord parfait, mais j'avais envie de ce vin!

Écrit par : Hervé Lalau | 24 décembre 2015

Répondre à ce commentaire

On a eu un champ' éventé (millésimé 2004, nouchon COMPLETEMENT naze) et dégazé, une VT de gewurz sur le Heimbourg en 1989 (Z-H), un Civale 2014, Meyney 1982 (si si, chez Charlier, et TB), un rivesaltes ambré Rancy 1988 et c'est tout. Raisonnable, non.
La mousse au choco était top (made by LC).

Écrit par : Luc Charlier | 25 décembre 2015

Les commentaires sont fermés.