30 décembre 2015

Boulgarski Feyel

A l'heure où vous préparez votre repas de nouvel an, vous êtes sans doute tentés de changer un peu votre ordinaire avec des produits de terroir - pourquoi pas quelques spécialités alsaciennes, comme la marque Feyel en a le secret. "Feyel, fait d'Alsace et d'audace", dit le slogan...

Je les connais pour leur foie gras, mais voici que je découvre leurs aiguillettes de canard, au rayon surgelés.

Je retourne le paquet, et là je découvre que les aiguillettes sont... bulgares. C'est écrit, en tout petit.

Elles ne sont sans doute pas moins bonnes pour autant, et puis les Bulgares ont bien le droit de vivre; mais quand même, "Feyel, en Alsace depuis 1811", dit le logo...

Est-ce qu'on parle de la chaine d'emballage?

IMG_8441.jpg

IMG_8442.jpg

Et quid des autres produits de la marque?

00:50 Écrit par Hervé Lalau dans Alsace, France | Lien permanent | Commentaires (2) | | | |

Commentaires

Tout fout le camp, Hervé! Heureusement, Fogiel ne parle pas le bulgare, et Faudel non plus. Quant à Pleyel, hélas, il n'émet plus aucun son. Le facteur de Chopin lui-même a cessé ses activités en 2013, comme tu le sais. Et Gicquel, lui, a cessé de "faire peur à la France" en 2010.

Écrit par : Luc Charlier | 30 décembre 2015

Répondre à ce commentaire

J'ai acheté des dattes, Hervé, sans mes lunettes, à 60 ans! Oh, j'ai bien inspecté le paquet. Tout y figure, sauf le pays de provenance. Les Algériens - qui en sont le plus gros producteur en volume - sont tellement fiers de leurs Deglet Nhour qu'ils le mentionnent tjs. Les Tunisiens font un plus gros chiffre d'affaires qu'eux, mais aiment aussi qu'on reconnaissent les leurs. Les autres intervenants ...
Moi, j'ai acheté des Medjoul, ce sont celles que Christine préfère. Quand elles ne sont pas iraniennes, ce sont les paysans palestiniens exploités par les colons de Tel Aviv qui les produisent en territoire occupé. Les dattes palestiniennes à 100 % sont revendiquées clairement par l'autorité palestinienne, tandis que les dattes - elles sont de très bonne qualité également, là n'est pas le sujet - commercialisées à l'export par les colons ne mentionnent jamais leur origine, et elles sont conditionnées dans leur pays de vente. C'est contraire à la législation européenne, but who cares? C'est vrai, tu parles de Feyel.

Écrit par : Luc Charlier | 30 décembre 2015

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.