22 décembre 2015

Pour Noël, chez moi, ce sera quand même foie gras. Et Jurançon.

C'est cyclique, à l'approche des fêtes, les campagnes anti-foie gras ressurgissent.

Et comme je suis moi aussi un homme d'habitudes, je viens vous redire à quel point j'aime le foie gras.

Et qu'il y en aura à ma table au réveillon - il est déjà acheté, c'est du landais, cette année.

Et qu'il y aura même un Jurançon pour l'accompagner, celui d'Henri Ramonteu (Domaine Cauhapé, cuvée Noblesse du Temps), ramené de mon périple dans le grand Sud-Ouest, en novembre.

Noblesse_du_temp_50281bf67fe6e.jpg

Ah oui, aussi, j'oubliais: je mange aussi du boeuf, du porc, de la volaille. Mais si je bouffe de l'activiste anti-foie gras, comme de l'hygiéniste anti-vins, c'est juste une façon de parler - je n'aime pas le goût du fiel.

Moi, je n'empêche personne du manger du faux gras, du quorn, des algues, ou tout autre ersatz de viande. Alors, qu'on respecte aussi ma tradition, la noblesse de mon temps.

Qu'on y prenne garde: la liberté ces gens, qui ne manquent pas de relais, pourrait bien un jour ne plus s'arrêter où commence la nôtre.

 

10:42 Écrit par Hervé Lalau dans France, Pour rire | Lien permanent | Commentaires (3) | | | |

Commentaires

Hervé, normalement, si tu "dénerves" - le terme est totalement impropre mais c'est comme cela qu'on dit - bien le foie gras, il n'y a aucun risque d'avoir un goût de fiel! Et pour les cèpes, c'est pareil: le bolet de fiel est une espèce certes comestible (pas vénéneuse) mais à éviter d'un point de vue gustatif!

Écrit par : Luc Charlier | 22 décembre 2015

Répondre à ce commentaire

Le foie gras se déveine, car il ne contient aucun nerf, ce sont les veines que l'on retire. Pour ma part, je fais moi-même mon foie gras qui vient d'un producteur qui respecte ses bêtes et ne fait pas de l'élevage intensif. Je l'ai testé avec la Noblesse du Temps 2012 de Cauhapé, c'est une merveille! Mais c'était aussi très bien avec Château de Myrat 1998!

Écrit par : Rodolphe Desmars | 22 décembre 2015

Répondre à ce commentaire

Hervé, mon examen de TP d'anatomie en 3ème candi (le dernier que j'aie dû passer) a consisté a dépecer un foie (humain) dans ses moindres détails. Je confirme que le système vasculaire (et biliaire) repose sur un nombre incalculable de tuyaux, et non de "nerfs". Pourtant, in de volksmond, on dit ici qu'on dénerve le foie (idem pour un rognon dans sa gangue de gras). Moi, cela m'énerverait plutôt mais je n'y peux rien. Chez nous, c'est Christine qui "cuit" les foies (elle est occupée à cela pour le moment) et aussi la brioche qui "va avec". Elle a suivi un stage chez Bajard à ce sujet (MOF et champion du monde de pâtisserie), et c'était fabntastique. Le type est TB.Il a ouvert une école professionnelle (Japonais etc) mais donne lui-même des séminaires certains samedis (un must, surtout pour les campeurs du Schmilblic).
Henri Ramonteu, rencontré en 1988 déjà, a le même agent que moi à Ostende (Werco) et je goûte régulièrement ses ors, dont je suis un addict (avec Ch. Hours et sa fille, J-B Larrieu au Clos Lapeyre, Bru-Baché et ... pas mal d'autres). Je slurpe!

Écrit par : Luc Charlier | 22 décembre 2015

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.