02 décembre 2015

Le Pin, le vin et le bunker

Heureusement que tous les vins ne ressemblent pas aux bâtiments qui les voient naître, car sinon le Pomerol du Château le Pin serait être sacrément mal foutu!

De passage dans ses vignes, le mois dernier, à la vue de ce bunker, de son toit gris et de ses lignes anguleuses, je me suis dit: le plus joli, c'est encore l'arbre.

Je ne sais pas vous, mais moi, ça ne me donne pas franchement envie de goûter ce "symbole du bon goût à la française". Indépendamment du prix, bien sûr.

Le Pin.jpg

00:15 Écrit par Hervé Lalau dans Bordeaux, France | Lien permanent | Commentaires (2) | | | |

Commentaires

Oh que oui, ils ont trop d'argent et ne savent plus quoi faire avec....
Dommage qu'ils choisissent d’enlaidir notre si beau paysage viticole....
Le problème c'est qu'ils commencent à être nombreux ces mégalos à l'ego surdimensionné

Écrit par : Vincent Querre | 02 décembre 2015

Répondre à ce commentaire

Je partage ton désamour pour la plupart des constructions contemporaines. A La Tour du Bon (Bandol), le même motif (une tourelle et un bâtiment anguleux), construits je ne sais quand mais probablement depuis plus de 50 ans, sont splendides et s'inscrivent dans le paysage local. Le plus moche de tout, c'est le théâtre de Pertpignan, vômi par l'architecte Jean Nouvel. Et le toit a fui à la première averse sérieuse.

Écrit par : Luc Charlier | 04 décembre 2015

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.