16 novembre 2015

Un nouvel habillage pour Chroniques Vineuses

Depuis quelque temps, ma fille Charlotte (24 ans, master en communication) me dit que mon site fait vieux. Limite ringard.

Elle a su trouver les mots pour me convaincre: "Si c'est intéressant mais que personne n'a envie de faire l'effort de le lire, tu perds ton temps, Papa".

Je l'ai donc écoutée (à quoi ça servirait donc d'avoir une universitaire dans la famille!). Et voici le résultat.

A vous, maintenant, de nous dire ce que vous en pensez...

PS. Merci Charlotte!

13:38 Écrit par Hervé Lalau dans Belgique, Canada, Europe, France | Lien permanent | Commentaires (5) | | | |

Commentaires

Hervé, j'ai résolu le problème des "universitaires" dans la famille. Après mon frère (vétérinaire)et moi, il n'y en a plus eu aucun chez les Charlier. Ils sont formidables, ces petits. Ils sont tous serviables, beaux comme tout, musiciens, cavaliers, ou sportifs, experts du clavier et de la tablette. Ils cuisinent, ils parlent les langues et ne sont ni machos (pour les keums) ni soumis (pour les meufs). Bon, aucun n'est capable d'écrire sans faute ... Et ils cuisinent et boivent du vin, pour la plupart.
"Bon bilan", aurait dit Jospin. Les bourgeois doivent faire eux-même la "révolution culturelle" du Grand Timonier.

Écrit par : Luc Charlier | 16 novembre 2015

Répondre à ce commentaire

On apprend toujours de ses enfants :)

Écrit par : marie gaudel | 16 novembre 2015

Répondre à ce commentaire

Bravo à ta fifille !

Écrit par : Michel Smith | 16 novembre 2015

Répondre à ce commentaire

C' est plus beau et plus clair,
Bravo à Charlotte !
Que son père ainsi paré continu longtemps .......
Miquelet de l'Aude

Écrit par : Miquelet | 16 novembre 2015

Répondre à ce commentaire

J'avais déjà pensé à le signaler. Le côté un peu vieillissant c'était peu important, c'est le contenu qui compte sur un blog de ce type. Par contre le fond rouge mal adapté rendait la lecture assez pénible... Cette nouvelle mouture, claire et sobre, est bien plus agréable !

Écrit par : Vince | 18 novembre 2015

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.