17 septembre 2015

Une histoire belge

Un confrère belge s'étonne de ce que je m'amuse encore des "conseils vins" dispensés chez Carrefour Belgique par Bruneau Père et fils. Selon lui, le "deal" entre le cuisinier et le distributeur est terminé.

Peut-être, mais les panonceaux, eux, étaient toujours bien là le 27 juillet dernier, lorsque je suis passé chez Carrefour Market. La photo que j'ai publiée a été dument indexée à cette date.IMG_6894.JPG

Ceci pour mettre les choses au point: non, je ne poursuis pas les Bruneau ni Carrefour d'une quelconque vendetta, et je n'exhume pas de vieux dossiers.

Je dis simplement ce que je vois - ce que j'ai vu le 27 juillet, et ce que ce que tout le monde a pu voir, aussi: une communication indigente.

Car mon premier devoir, c'est l'information du lecteur, et non la préservation de bonnes relations publiques ou autres. 

Enfin, au cas où la caution des Bruneau aurait été utilisée au delà de l'accord initial, rien ne les empêche d'exiger qu'on y mette fin.

00:27 Écrit par Hervé Lalau dans Belgique | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |

Les commentaires sont fermés.