09 juin 2015

Cordier In Vivo: Berthomeau a des doutes

Une analyse assez pointue qui tranche avec les resucées de communiqués de victoire, l'invocation des synergies et des promesses de lendemains qui trinquent... C'est signé Jacques Berthomeau. Ben oui, pourquoi ne pas laisser parler ceux qui savent de quoi ils causent, plutôt que de paraphraser en rond?

C'est ICI et c'est étayé.

09:09 Écrit par Hervé Lalau dans France | Lien permanent | Commentaires (1) | | | |

Commentaires

Je suis heureux que ton long silence soit rompu par le renvoi vers ce billet-ci, Hervé. Comme tu le sais, même s'il me remonte les bretelles de temps à autre car il a un côté soupe-au-lait et démarre au quart de tour si on a le malheur de le contrarier sur un point sensible à ses yeux, je fais grand cas des avis de Berthomeau en matière de "vision" agricole. Je ne suis pas compétent pour juger de la validité des solutions qu'il prône (ma propre entreprise diffère trop d'un "modèle économique rentable" pour que j'aie la moindre expérience). Par contre, ses analyses me paraissent toujours pertinentes, ses souvenirs précis et ses critiques justifiées. Bien sûr, comme il a été un des auxiliaires du pouvoir, il est normal que son point de vue vise à préserver l'emploi et à développer la valeur marchande des produits agricoles français. C'est le rôle des gouvernants. Sur ce point, un internationaliste peut parfois avoir des vues différentes. J'ai lu avec un énorme intérêt ses commentaires sur le rachat que tu signales.

Écrit par : Luc Charlier | 09 juin 2015

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.