22 mars 2015

Il y a 200 ans… le vin de Napoléon

Il y a 200 ans, presque jour pour jour, le 20 mars 1815, Napoléon Bonaparte remontait sur le trône.

Trois semaines plus tôt, celui que la presse monarchiste appelait encore l’Ogre corse quittait l’Ile d’Elbe et débarquait à Golfe Juan. Phénomène amusant, au fil des jours et des ralliements, le ton changeait dans les journaux, l’usurpateur redevenant l’Empereur.

napoleon-bonaparte-retour-ile-elbe.jpg

20 mars 1815 , Rentrée de Napoléon aux Tuileries. Grav. sur bois d’après un dessin de Félix Philippoteaux

Paris fit même la fête à Napoléon.

Mais quelle était le vin préféré de Bonaparte? Un Champagne, en souvenir de ses jeunes années à Brienne?
Un Chianti, en souvenir de ses campagnes italiennes?
Ni l’un ni l’autre, mais le Chambertin, sans doute découvert à Auxonne par celui qui n’étant encore que Lieutenant d’artillerie, de 1788 à 1791.
 
Voila qui peut sembler flatteur pour l’illustre cru de Bourgogne.
Sauf que Napoléon le coupait d’eau! Sa recette: 50/50.
 
Les prix du Chambertin étaient pourtant encore loin de ceux d’aujourd’hui…

00:10 Écrit par Hervé Lalau dans Bourgogne, Champagne, Italie | Lien permanent | Commentaires (1) | | | |

Commentaires

Traditionnellement, on disait du "Clos de Bèze". Tu confirmes, Hervé? Etais-tu dans les confidences de Joséphine ?

Écrit par : Luc Charlier | 22 mars 2015

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.