12 janvier 2015

A Dijon, la culture du vin... bientôt à l'hôpital!

Le projet fait moins de bruit que la "Cité des Civilisations du Vin" de Bordeaux, mais Dijon accueillera bientôt une des Cités Internationales de la Gastronomie (au même titre que Lyon, Chevilly-Larue/Rungis, Tours et Beaune), et plus particulièrement le pôle de référence pour la culture de la vigne et du vin. 

Pour la petite histoire: tous les candidats à l'appel d'offre de l'Etat ont gagné (Versailles a retiré d'elle même sa candidature). On se croirait au bac!

Quoi qu'il en soit, le projet dijonnais, chiffré à quelque 200 millions d'euros, devrait ouvrir ses portes en 2018.

A ce projet s'adossera un tout nouvel "écoquartier" d'habitations et de commerces sans rapport avec le vin, et qui posent d'emblée le problème de la cohérence architecturale avec les bâtiments (classés) de la cité elle-même. On dirait plutôt que la municipalité entend faire cofinancer le projet par les futurs propriétaires et locataires des espaces ainsi créés!

Mais le plus intéressant est le lieu choisi pour l'implantation de la cité: il s'agit de l'ancien hôpital général de Dijon. La culture du vin prenant le relai de la santé: tout un symbole!

Pour les plus curieux, voici un plan du futur site (où l'on voit bien l'importance du pôle hôtelier et du pôle commercial dans le projet).

dijon,cité de la gastronomie

08:27 Écrit par Hervé Lalau dans Bourgogne, France | Tags : dijon, cité de la gastronomie | Lien permanent | Commentaires (1) | | | |

Commentaires

Une vieille histoire, Hervé. En France, neuf hopitaux publics possèdent un patrimoine viticole significatif, qu'ils exploitent eux-mêmes, donnent en fermage ou en métayage. Auxerre, Dijon, Nuits-Saint-Georges, Beaune, Beaujeu, Colmar, Strasbourg, Cadillac, Saumur. Les vins ne se valent pas, bien sûr.

Écrit par : Alain Leygnier | 12 janvier 2015

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.