08 janvier 2015

La phrase qui tue

Elle est signée Tony Barber, du Financial Times: "France is the land of Voltaire, but too often editorial foolishness has prevailed at Charlie Hebdo".

Et l'éditorialiste d'ajouter: "some common sense would be useful at publications such as Charlie Hebdo, and Denmark’s Jyllands-Posten, which purport to strike a blow for freedom when they provoke Muslims".

Pas envie de traduire. 

 

08:11 Écrit par Hervé Lalau dans Etats-Unis | Tags : charlie hebdo, financial times | Lien permanent | Commentaires (3) | | | |

Commentaires

Moi non plus. Pour info, le Financial Times a toujours été Anglais, pas Américain.

Écrit par : Michel Smith | 08 janvier 2015

Répondre à ce commentaire

Un autre genre de réaction: http://coumemajou.jimdo.com/2015/01/08/surtout-ne-pas-se-tromper/

Écrit par : Luc Charlier | 08 janvier 2015

Répondre à ce commentaire

Michel, tu as raison, j'ai corrigé.

Écrit par : Hervé LALAU | 08 janvier 2015

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.