08 septembre 2014

A la Cité du Chocolat Valrhona, à Tain l'Hermitage

A la faveur d'un passage en Vallée du Rhône, pour l'AOC Saint Joseph, j'ai pu combiner une plaisir solide à ceux, liquides, ceux-là, que les syrahs et les marsannes de l'endroit m'avaient procuré.

Je profite de ce billet pour remercier Laurent Courtial et Claire Barnéoud, de Rouge Granit, pour cet aparté aussi instructif que gourmand, comme on va le voir.

En effet, juste en face de Tournon, petite capitale du vignoble ardéchois, au bout de la passerelle, se trouve Tain l'Hermitage. Et que trouve-t-on à Tain, outre d'autres vignerons? Valrhona, bien sûr!

 

LVCC0129.jpg

Photo: Laurent Vu

L'année dernière, ce chocolatier a ouvert les portes de la Cité du Chocolat, un lieu spécialement conçu pour la réception des touristes, des écoles, des néophytes et des passionnés - mais connaissez-vous beaucoup de gens qui n'aiment pas le chocolat?

Il y en a pour tous les goûts. Car cette Cité est un véritable parcours initiatique autour du chocolat. Pour les plus jeunes (et les autres), une cinquantaine d'animations, de bornes interactives, d'expériences gustatives, tactiles et audibles permettent de retracer l'histoire, et surtout les étapes de la fabrication du ou plutôt des chocolats.

LVCC0159.jpg

Photo: Laurent Vu

Des ateliers animés par des professionnels permettent aussi d'entrer dans le concret - j'ai ainsi pu toucher les fruits du cacaotier, les cabosses; les ouvrir, toucher les graines, les sentir...

Car à la Cité du Chocolat, tout est basé sur les sens. Une table permet même de reconnaître les principales odeurs présentes dans le chocolat (Ok, j'ai reconnu le citron et le torréfié, mais j'ai loupé le lait, par exemple).

LVCC0173.jpg

Photo: Laurent Vu

Ouverte seulement depuis octobre 2013, elle a déjà reçu près de 100.000 visiteurs. Devant ce succès, une nouvel étage va bientôt être ouvert au public, avec de nouvelles salles. Des dégustations vins et chocolat sont prévues, sommelier à l'appui.

 

Cerise sur le gâteau, on peut y goûter des chocolats, et on repart même avec une série de mignonnettes (c'est compris dans le prix). Et rien n'interdit de compléter la visite par un passage par la boutique ou vous attendent de belles tablettes (hmmm, le Chocolat blond Dulcey...)

LVCC0176.jpg

Photo: Laurent Vu

 

Alors, la prochaine fois que vous passez dans les Côtes du Rhône Septentrionales, faites d'une pierre deux goûts...

 

La Cité du Chocolat, Tain l'Hermitage, www.valrhona.com

PS. Et merci à Pascale Junique, responsable communication chez Valrhona

9684_1_304.png

 

07:21 Écrit par Hervé Lalau dans France, Gastronomie, Rhône | Lien permanent | Commentaires (2) | | | |

Commentaires

Pour avoir travaillé dans le secteur pendant toute ma vie professionnelle et avoir été invité à des séances "Association chocolat-vins" organisées par mes amies du marketing en compagnie de sommeliers (réputés), je peux vous affirmer que l'association chocolat-vins n'est qu'une pure élucubration de marketers justes avides de faire paraître une rubrique dans les médias...! Je me demande quel croqueur de chocolat aurait la bête envie de machouiller une barrette de "noir de noir" en se balançant une gorgée de pinard aussi bien choisi soit-il...? Ridicule! ces séances n'ont jamais rapporté je suis sûr un croqueur en plus.
Par contre , association "Pâtisseries au chocolat et vins"...ça a du sens bien sûr!

Écrit par : Gosselin Jean-Noël | 09 septembre 2014

Répondre à ce commentaire

Une exception, pour moi: les VDN. J'ai eu l'occasion d'expérimenter des chocolats avec différents Portos, il y a de beaux accords. Par contre, Jean-Noël, pour le reste, vous avez raison, ça peut mal se passer. Question de tannins, notamment.

Écrit par : Hervé LALAU | 09 septembre 2014

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.