28 juillet 2014

Les bulles, façon Makro

Voici ce que l'on trouve sur le site de la chaîne de magasins de Cash & Carry Makro à propos des grands types d'effervescents. Pour rappel, cette enseigne vise en priorité les professionnels (restauration, hôtellerie, collectivités).

"La différence entre cava, prosecco et champagne

Ces noms ne vous disent absolument rien ? Il s’agit des 3 plus grands vins mousseux, issus de 3 pays différents. Les différences se situent principalement dans l’origine, les méthodes de vinification et, bien sûr, le goût. Le meilleur des trois ? Pour le savoir, il faut y goûter !

Champagne, vin festif par excellence

La grande différence qui sépare champagne, prosecco et cava réside dans leur origine. Le champagne est produit uniquement dans la région de Champagne. L’appellation « champagne » s’applique donc uniquement aux vins mousseux issus de cette région. Le champagne résulte souvent d’une combinaison de 3 variétés de vin (pinot noir, pinot meunier et chardonnay). On le classe selon sa teneur en sucre. Du plus sec au plus sucré, les différents types de champagne sont : brut nature, extra brut, brut, sec et demi-sec.

Cava, meilleur champagne espagnol

Contrairement au champagne, le cava peut être produit partout en Espagne. La méthode de production du cava est pratiquement identique à celle du champagne. La classification du sec au sucré est également équivalente à celle des champagnes. Une différence non négligeable réside dans la différence de prix. Le cava est en effet meilleur marché que le champagne, ce qui explique sa grande popularité de ces dernières années.

Prosecco, vin mousseux à l’italienne

Le prosecco est un vin mousseux produit exclusivement en Italie. En italien, « prosecco » désigne non seulement le vin mousseux, mais aussi la variété de raisin qui constitue en grande partie cette boisson. Le prosecco s’impose comme la version la plus fruitée des vins mousseux précédemment cités. Il se décline en 3 variantes : tranquillo, frizzante et spumante. Le tranquillo ne contient pas de bulles, le frizzante est un semi-mousseux et le spumante pétille longtemps. Contrairement à certains champagnes ou cavas, le prosecco se boit jeune."

Je vous invite à jouer avec moi au jeu des 7 erreurs... ou tout simplement à me donner votre sentiment sur ce type de vulgarisation.

Source: Makro

00:05 Écrit par Hervé Lalau dans Belgique, Espagne, France, Italie | Tags : mousseux, italie, prosecco, cava, espagne, france, champagne | Lien permanent | Commentaires (4) | | | |

Commentaires

Ben quoi ????
Il s'agit "simplement" d'un nivellement par le bas !
"Cava, meilleur champagne espagnol", j'en connais qui vont être content, vu qu'ils font la chasse à tout ce qui s'appelle ou rappelle le mot ou le nom "Champagne".
Je reconnais volontiers qu'il existe de bons Cava et/ou de bons prosecco mais ne mélangeons pas tout et n'importe quoi !
Si jamais, Cash & Carry Makro se décidait à vendre de vrais et excellents Champagnes, Cava(s) ou Prosecco(s), faites-le moi savoir, s'il vous plait ... !

Écrit par : Didier Macar | 28 juillet 2014

Répondre à ce commentaire

Par ailleurs…
-Le Cava n'est pas produit partout en Espagne mais en Catalogne (la très grosse majorité), à Valence, en Rioja, en Estrémadure et plus anecdotiquement à Burgos.
-Le Prosecco n'est plus le nom d'un cépage (celui-ci s'appelle à présent le Glera); et il y a aujourd'hui deux appellations portant le nom de Prosecco, une générique (DOC Prosecco) et une plus restreinte, DOCG Prosecco di Conegliano di Valdobbiadene.

Et la liste d'incohérences n'est pas limitative.

Écrit par : Hervé Lalau | 28 juillet 2014

Répondre à ce commentaire

Dans certaines circonstances, les meilleurs Cavas ou Prosecci ne doivent pas être contents qu'on les rabaisse au niveau du champ' !!!!!

Écrit par : Luc Charlier | 28 juillet 2014

Répondre à ce commentaire

Désolé d'avoir été nébuleux au départ mais quand je parle de Champagne, j'aime à préciser : Champagne de Vignerons et non, nécessairement, de grosses (j'ai pas dit grandes), maisons aux cuvées spéciales à 200 ou 300.000 bouteilles. Bref, des "gens" qui cajolent un vieux Carignan plutot que de mal traiter des Chardo ou Pinot ... .
Un des problèmes est que dans ces "en saigne " (et contre tout ???), il est rare (et je suis optimiste !) de dénicher une cuvée au mieux excellente.
Bien à vous.

Écrit par : Didier | 28 juillet 2014

Les commentaires sont fermés.