25 juillet 2014

Les Cabardièses de Pennautier

Depuis 2000, Les Cabardièses de Pennautier associent vin et piano. Le vin, il est là - nous sommes au coeur du Cabardès. Restait à faire venir les pianistes...

D'abord local, ce festival a pris peu à peu une dimension nationale puis internationale.

Sa particularité: associer des lieux de prestige (notamment le château de Pennautier) et des prix très démocratique (de 10 à 25 euros), voire des gratuités. 

Cette année, de grands pianistes venus de France, comme Anne Quéffelec et Claire Désert, mais aussi de Biélorussie (Kiryl Keduk), de Belgique (Rémi Geniet), d'Allemagne et de Russie se produisent à Pennautier.

Et comme le rappelle la directrice de la programmation, "Le vin est un voyage, la musique aussi."

Si vous passez dans la région, ou si vous pouvez faire un petit détour, n'hésitez pas. Et ne tardez plus, le festival se termine ce dimanche 27 juillet.

Ce soir, par exemple, Marie Vermeulin donnera des oeuvres de Liszt, Brahms et Schubert...

Infos: Les Cabardièses de Pennautier, culture.pennautier@orange.fr 

 

 

07:50 Écrit par Hervé Lalau dans France, Languedoc | Tags : cabardièses | Lien permanent | Commentaires (2) | | | |

Commentaires

As-tu joui ...


... en écoutant Rémi Geniet, Hervé? Et: "Aimez-vous Brahms"? Moi, il m'emmerde un peu, à part son Deutsches Requiem. En même temps, quoi de plus normal que de ... pianoter à Pennautier? Je suppose que tu as entendu jouer, dans l'église, les grandes lorgeril, à moins que tes oreilles tu ne te ... Bouchat. Parfois, les fidèles y passent la tête par le Ventaillole, de peur que cela ne casse trop. Tu sais qu'en leurs murs, hélas sauvagement calcinés, les Cubrières abritaient un ... Fortin. J'ai d'ailleurs bu un de ses vins hier soir.

Écrit par : Luc Charlier | 25 juillet 2014

Répondre à ce commentaire

Avant hier, c'était Scarlatti et Haydn.

Écrit par : Hervé Lalau | 25 juillet 2014

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.