07 juillet 2014

30 ans de Vignobles et Signatures

Le club Vignobles & Signatures regroupe 16 domaines, 16 familles vigneronnes mettant en avant une démarche "haute couture" dans le vin, et l'élément humain.

Ces domaines sont répartis sur une bonne partie du territoire viticole français, de Blanck à Drappier en passant par Tracy, Rolet, Jaume, Cauhapé, Laubade, Couly-Dutheil (pour ne citer que ceux dont j'ai eu le plaisir d'apprécier les vins au cours de ma carrière).

A eux 16, ils représentent 1.600 hectares de vigne, 11 millions de bouteille, 380 emplois (non délocalisables!) et 74 millions de chiffre d'affaires. Et surtout, une somme d'expériences inestimable.

30 ans V&S 27 juin 2014 - groupe 1 chez Alain Jaume.JPG

Voici quelques jours, le club fêtait ses trente ans chez Alain Jaume, à Châteauneuf du Pape. 

L'occasion de s'intéresser d'un peu plus près à cette association. A suivre...

Plus d'info: grands.domaines@vsclub.com

13:23 Écrit par Hervé Lalau dans France | Tags : vignobles et signatures | Lien permanent | Commentaires (3) | | | |

Commentaires

Ce n'est pas bien de dire du mal des autres, mais là, je ne peux faire autrement. Christine m'a ramené une très belle côte de veau (en fait, 2 côtes non séparées). Je l'ai fait cuire à la "plaque sur feu" avec attention et amour et elle était délicieuse. Je ne possède pas de vin, sauf mon rosé, qui aurait fait l'affaire. On m'a offert il y a peu une bouteille de Chinon. Bon d'accord, un 2012. Je me suis dit : voilà qui conviendra et je l'ai rafraîchi un peu.
Une fois ouvert: un verre et puis plus; j'ai ensuite bu de l'eau (Christine aussi). Il n'y avait pas de défaut. Simplement, c'était totalement sans intérêt: clair en robe, banal au nez, dilué, acidulé, quelconque en bouche et avec des tannins même pas rêches (fluides mais verts). La-men-ta-ble.
Il s'agit des Gravières d'Amador, vous savez, l'ami de Balzac.

Moi qui, disciple de feu Robert Goffart, ne jurais que par le clos de l'Echo ou de l'Olive (d'avant les replantations), quelle déconvenue. Même si ce n'est pas la même gamme de prix, quand même. Comme le disait Coluche: "Quand on remet une copie comme ça, on utilise un pseudonyme".

Écrit par : Luc Charlier | 08 juillet 2014

Répondre à ce commentaire

Pas goûté cette cuvée. Moi aussi excellents souvenirs du Clos de L'Echo. Je devrais faire une mise à jour.

Écrit par : Hervé Lalau | 09 juillet 2014

Répondre à ce commentaire

J'ai été faire un tour l'automne dernier du côté de Bourgueil et ma conclusion fut :... de manière globale,les millésimes 2011 et 2012....C'est Bof, Bof, Bof...!
Mais comme me disait un viticulteur que j'ai visité: "Les millésimes c'est comme les enfants, on aime tous ses enfants"...je comprends le point de vue, rien à redire!

Écrit par : Gosselin Jean-Noêl | 10 juillet 2014

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.