29 juin 2014

Santenay, Pommard et Volnay touchés par la grêle

La Côte de Beaune, et en particulier les secteurs de Volnay, de Pommard et de Santenay, ont subi de gros orages de grêle hier samedi. Pour le président du syndicat des producteurs de Volnay Thiébault Huber (Domaine Huber-Verdereau), les pertes pourraient atteindre entre 40% et 80% de la récolte attendue selon les parcelles.

A noter que cette même zone avait déjà été grêlée au cours des étés 2013 et 2012.

Ce qui pose avec une certaine acuité la question de l'opportunité de la mise en place de système de protection, que ce soit des canons anti-grêle, ou bien des filets anti-grêle, comme on peut en trouver en Argentine, par exemple, dans certaines régions particulièrement exposées comme Lujan de Cuyo.

Commentaires

De votre point de vue, dans quelle mesure l'INAO pourrait elle assouplir ses contraintes à ce sujet? (non-modification du "terroir" et donc pose de filets interdits pour les AOC)

Écrit par : Benoit de Salins | 30 juin 2014

Répondre à ce commentaire

Merci de votre commentaire.
De mon point de vue, protéger des vignes d'un accident climatique comme la grêle ne dénature pas le terroir. Pas plus qu'une chaufferette à Chablis ou en Champagne, contre le gel. Et bien moins que la cryoextraction (qui transforme la nature même de la matière première) ou l'osmose inverse, ou encore l'irrigation.
Surtout que les filets peuvent être amovibles.

Écrit par : Hervé LALAU | 30 juin 2014

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.