03 mai 2014

Que La Forge soit avec toi !

Au sein de la gamme dite des "Parcelles", de Gérard Bertrand, il y a un vin que je suis depuis quelques années déjà, son Corbières Boutenac «La Forge»  Un vin issu d’une sélection de parcelles (Syrah et Carignan) du domaine de Villemajou; au lieu dit «La Forge». Tout simplement.

Rassurez-vous, il ne vous promet pas de coups de marteau dans la tête; mais il est joliment ciselé. Voici mes notes à propos du 2011 dégusté au cours de Millésimes en Languedoc.…

Au nez, le fruit noir (cassis, mûre), s'habille de cuir, mais aussi d'épices (poivre noir, réglisse) et de fumé; la bouche présente une très belle charpente. Pas de vanille, juste un peu de grillé et de moka, un très bel élevage. C'est puissant, mais soyeux jusqu'en finale. 

"Une poigne de fer dans un gant de velours", comme dit l'expression consacrée; ou plutôt, l'élégance d'un vrai seigneur dans un maillot de rugby...

En France, on n'aime guère ceux qui réussissent dans les affaires; en plus, le petit vigneron a généralement meilleure presse que le gros négociant. Comme si la réussite devait toujours cacher des choses inavouables. Gérard Bertrand est pourtant fils de vigneron; Villamajou, c'est le domaine familial.

Ici, en tout cas, le forgeron a bien forgé. N'est-ce pas ce qui importe au buveur honnête, à celui qui prend le vin pour ce qu'il est, à celui pour qui la vérité est dans le verre? Ici, dans le verre, il y a des raisins des Corbières, et beaucoup de soin, ça saute au nez; la passion de bien faire et de faire vivre le païs.

Je ne connais pas personnellement Gérard Bertrand, je l'ai juste entraperçu quelques fois lors de présentations de vins. J'ai juste envie de lui dire: "Gérard, que la Forge soit avec toi!"

france, languedoc, vin, boutenac

09:01 Écrit par Hervé Lalau dans France, Languedoc | Tags : france, languedoc, vin, boutenac, négoce | Lien permanent | Commentaires (1) | | | |

Commentaires

D'accord avec toi.
Si bon ce vin que je me demande s'il n'est pas en train de "déshabiller" peu à peu le Château de Villemajou de ses meilleurs craignans... Enfin, c'est un risque. Ce vin s'achète quand même autour de 50 euros à la boutique du Domaine de l'Hospitalet. Mais c'est le prix d'un grand Médoc et c'est aussi bon, alors... Un bon point : Gérard a su l'attendre avant de le mettre en vente...

Écrit par : Michel Smith | 05 mai 2014

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.