01 avril 2014

Quelques propositions de poisson d'avril

Il paraît que les poissons d'avril ne font plus recette. Mélanger canular et actualité serait-il devenu trop compliqué pour les enfants de la téléréalité? Trop subtil?

Peut-être que c'est l'incertitude qui effraie. Le fait de ne pas savoir vraiment si c'est vrai ou pas. Les Français auraient-ils trop peur du ridicule?

Pour éviter cela, une solution: accompagner les faux articles de premier avril d'un message santé. Expliquer que c'est un poisson pour désamorcer.

C'est le principe de précaution appliqué à l'humour, qui, comme chacun sait, est dangereux car subversif.

Essayons ensemble. Vous êtes prévenu, rien de ce qui suit n'est vrai

Nicolas Sarkozy est de retour. Il a été nommé à Matignon hier sous un nom d'emprunt - non, pas Paul Bismuth.

Le millésime 2013 à Bordeaux est qualifié d'exceptionnel. Son fruité en fait un candidat potentiel pour un déblocage en primeur à la mi-novembre dans tous les bistrots branchés.

La météo se détraque; après les giboulots de mars, la cicadelle frappe à Grenelle et fait tomber le gouvernement.

Un million de Parisiens sont descendus dans la rue hier entre Bastille et Nation pour exiger le maintien de Mme Duflot au gouvernement.

Mme Le Pen demande à l'Académie française de rebaptiser les Moules Marinière en "Moules Frontistes".

L'Alsace accueille officiellement un 53ème Grand Cru: le Trierweiler de Lagerfeld.

Pour éviter les écoutes de la NSA, François Hollande renonce à l'agenda électronique et au smartphone; il en revient au stylo et note tout sur un Gayet de brouillon.

Humour potache à consommer avec modération - Vivre tue. 

08:18 Écrit par Hervé Lalau dans Pour rire | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |

Les commentaires sont fermés.