24 mars 2014

La belle famille recomposée du Cabernet Sauvignon

Pas évident de suivre les frasques des cépages de génération en génération. Ceux-ci semblent trouver un malin plaisir à brouiller les pistes. En plus, ils n'ont aucune morale, aucun sens des convenances, ne respectent aucune frontière, ni provinciale ni nationale, ni le sexe, ni la religion, bref, ils emmerdent résolument les ampélographes et les journaleux comme moi; ils n'ont font qu'à leur cep.

Prenez le cabernet-sauvignon; selon José Vouillarmoz (Wine Grapes), ce cépage emblématique du Bordelais serait aussi Bourguignon que Basque.

Suivez le raisonnement:

Le Cabernet-Sauvignon est issu du Cabernet Franc (Basque ou Béarnais, soyons larges) et du Sauvignon (de Loire). Oui, mais ce dernier n'est qu'un Sauvignon déguisé. Un Jurassien, donc. Sauf que le Savagnin a du sang de Pinot dans les veines - ou plutôt, dans les gènes. Comme le Chenin d'ailleurs. Même que le Pinot "aurait fauté avec une belle variété de passage mais qu'on sait pas son nom, cré vins dieux".

Pour plus de clarté (?), voici l'arbre généalogique de la famille Cabernet (et alliés). Il manque des noms, si vous avez des loisirs, merci de vous y intéresser, et rappelez-moi.

13223054174_105301e30c.jpg

J'ai trouvé l'info sur le blog de l'excellent Laurent Gotti (Bourgogne Aujourd'hui). Auquel je proposerais bien de fonder Bourgogne d'Avant-Hier, avec, pour le numéro un, une dégustation exclusive de Savagnin de Meursault, de Gouais de Puligny et de Jamel de Gouze. Pas sûr qu'on fasse un score, mais au moins, on aura fait avancer la science!

 

00:03 Écrit par Hervé Lalau dans Bourgogne, France | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |

Les commentaires sont fermés.