24 février 2014

Terroir, forcément terroir

Etonnante, la mention qui figure sur les étiquettes du Chardonnay "Naturae" (la gamme sans soufre et sans reproche de Gérard Bertrand).

"Le goût du terroir", promet le vin.

Naturae 2013 - Chardonnay.JPG

Si ma mémoire est bonne, la notion de terroir englobe a minima le sol, le climat, les cépages et les habitudes culturales.

Tout le monde peut donc en revendiquer un, même moi, dans mon jardin, à l'ombre de mon noisetier. Et le goût qui va avec.

Mais quand même, il s'agit d'un IGP Pays d'Oc. Nous n'avons pas plus de précision sur la provenance des jus, or l'aire de cet IGP est particulièrement vaste. Et rappelons que les IGP ne peuvent en théorie se réclamer d'un lien au terroir, seulement d'un territoire. Par ailleurs, le Chardonnay, à ma connaissance, n'est pas un enfant du pays.

Suffit-il de pas ne pas sulfiter pour obtenir "un goût de terroir" en IGP Pays d'Oc, avec un cépage venu d'ailleurs? Souffrez que je pose la question.

 

 

19:24 Écrit par Hervé Lalau dans France, Histoire, Languedoc, Pour rire | Tags : gérard bertrand, chardonnay, languedoc, igp | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |

Les commentaires sont fermés.