12 janvier 2014

"MAJY" Brut de Franc rosé, par Couly-Dutheil

Pour moi, Couly-Dutheil évoque la bonne et vineuse ville de Chinon, bien sûr, et notamment le fameux Clos de L'Echo.

Depuis 10 ans, la maison s'essaye aussi à la bulle. Et pas n'importe quelle bulle: du cabernet-franc - on est Chinonais ou on ne l'est pas!

Elle en tire deux cuvées "Brut de Franc", un blanc et un rosé - c'est ce dernier que j'ai le plaisir de vous présenter.

rosé, bulles, cabernet franc

Derrière une robe assez soutenue se profile un nez de cerise et de framboise, très séduisant, que la bulle ne fait que rehausser; la bouche est plus surprenante, acidulée, croquante, avec des tannins qui évoquent franchement le rouge (j'ai repensé à ces espumosos de Barraida qui passent si bien sur le cochon de lait). La finale est un tantinet sur l'amer, mais j'aime ça. Le séducteur a du caractère.

Bref, un choix osé que celui du Cabernet-Franc, mais un choix payant.

Refermentation en bouteille,12 mois sur lattes.

PS. Ce joli "Couly" de fruits frais fera merveille pour un petit souper à deux en amoureux, même sans attendre Saint Valentin... Préparez les chandelles!

Contact: info@coulydutheil-chinon.com

00:45 Écrit par Hervé Lalau dans France, Loire | Tags : rosé, bulles, cabernet franc | Lien permanent | Commentaires (2) | | | |

Commentaires

J'allais effectivement te rappeler les effervescents de la Bairrada, notamment au départ du baga. Je remarque aussi la mention "méthode traditionnelle" (= champenoise donc), pour ne pas s'attirer les foudres du CIVC qui pense avoir inventé la ... poudre et donc avoir droit à tout. Alors qu'en fait ils n'ont inventé que la triple chaptalisation.
Combien coûte le "Majy"?
S'ils le vendent en bag-in-box, ils peuvent l'appeler "Majy-cube".

Écrit par : Luc Charlier | 12 janvier 2014

Répondre à ce commentaire

91,80 euros le carton de 6. Franco de port France pour 12 bouteilles.

Écrit par : Hervé LALAU | 12 janvier 2014

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.