31 décembre 2013

Derniers moments en 2013... avec un Château Guadet 2009

Derniers moments en 2013. Foin de bilans, de rétrospectives, la bouteille qui compte est celle qui reste à ouvrir.

Ce soir, ce sera un Château Guadet 2009.

Bon, je triche un peu, car je viens de l'ouvrir - pour être sur, au cas où...

Vous savez, bien sûr, que c'est toujours celui qui reçoit qui doit goûter en premier. Pas comme au restaurant. Ce n'est pas un manque de politesse, bien au contraire: c'est servir un vin dont on ne serait pas sûr qui serait manquer de respect à ses invités.

Ce vin, je l'avais déjà dégusté début 2012, à Paris, en compagnie de Guy-Petrus Lignac.

Voici ce que j'en avais écrit.

Château Guadet 2009

Assez "nouveau monde" dans l'esprit, chaleureux, pas mal d'alcool, mais de la classe. Caramel et Sirop d’érable en bouche, un millésime à part, mais on ne peut quand même pas bouder son plaisir immédiat. 15/20

photo.JPG

Château Guadet 2009 (Photo H. Lalau)


Et aujourd'hui?

L'exubérance et la chaleur se sont un peu assagies, je dirais, mais la classe est restée. Un petit côté austère au premier nez, mais qui sied à ce gentleman. Laissons-le se livrer, car c'est sûr,  il a de la conversation.

Cette fois, je le trouve un peu plus sur les épices (toujours un très joli travail d'élevage, chez Guadet) et les fruits secs que sur le caramel. Mais les tannins sont maintenant bien en place, bandés comme des muscles bien lisses sous leur chemise de soie. Je vous l'ai dit, c'est un gentilhomme!

 

Son blase? Monsieur Guadet de Saint Emilion.Noblesse oblige!


16:53 Écrit par Hervé Lalau dans Bordeaux | Lien permanent | Commentaires (2) | | | |

30 décembre 2013

Gigondas Domaine des Bosquets Le Lieu Dit 2010

Héritière de Gabriel Meffre, la famille Bréchet exploite notamment le Château de Vaudieu à Châteauneuf du Pape... et  un domaine à Gigondas. Très exactement, au "Lieu dit Les Bosquets", terroir viticole depuis 1376 au moins, archives faisant foi. Nous sommes au Sud-Ouest du village, en allant vers Vacqueyras; à l'Ouest des fameuses Dentelles. Et dans un écrin de forêt méditerranéenne, comme le montre bien la jolie carte du Cru Gigondas.

Côté sols, c'est assez varié; le Domaine des Bosquets chevauche des argiles bleues, des sables et du calcaire. Pas mal de quaternaire, de tertiaire et même un zeste de secondaire. Gigondas est un mille-feuilles, sa carte géologique un patchwork et mon ami Georges Truc l'explique bien mieux que moi. Lui dira d'où vient cette diversité, la faille de Nîmes, le brassage tectonique, la sédimentation; et puis ce que la plante puise vraiment dans la roche. Moi, je ne suis que le dégustateur, le passeur de goûts. Je ne fais pas le modeste: c'est vraiment comme ça que je le sens. Au géologue les alluvions, à moi les allusions.

photo.JPG

Le "Lieu dit", c'est la belle cuvée de garde des Bréchet, dont ils tirent quelque chose comme 3.000 bouteilles chaque année (beaucoup de grenache et un soupçon de syrah). J'en ai ouvert une, de 2010, à Noël.
D'emblée, les épices m'ont sauté au nez - poivre, herbes de la garrigue; et puis aussi le bois... du bosquet! Mais un bois maîtrisé.
En bouche, j'ai aimé les tannins suaves, la richesse, la texture à la fois épaisse et veloutée, le côté cacao et puis la finale gourmande, qui livre une belle compote de fruits rouges - ce n'est pas ce qui manque en ce beau pays de Vaucluse!

Bref, un vin généreux, pas seulement au sens de l'alcool, mais parce qu'il vous en donne beaucoup. Ma poularde a apprécié. Son gras, le Gigondas l'a dissous, et le gras à dix sous, comme disait le regretté Bourvil, c'est pas cher.

Non, un beau Gigondas n'est jamais cher. Il est riche, nuance!

 45-photo_1.jpg

Tiens, j'aime bien le petit logo des domaines de la famille; on peut y voir trois rameaux d'oliviers et une vigne, avec sa feuille, sa vrille et ses raisins, le tout sur un même pied. Belle allégorie de la diversité culturale de ce petit coin de romanité; ou alors, d'une famille puisant sa force dans une même terre.

Plus d'info: Famille Bréchet, Chemin des Bosquets, F-84190 Gigondas
Tél : +33 4 90 65 80 45

08:10 Écrit par Hervé Lalau dans France, Rhône | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |