23 décembre 2013

Que boire pour Noël? Essayez le vin de Jean Delobre, c'est ton sur ton!

Noël approche à grands pas.

Bon, déblayons le terrain. A tous ceux que ça exaspère, par conviction religieuse ou philosophique, ou juste parce qu'ils préfèrent faire la fête quand bon leur semble, je dis: il y a des vols pas chers pour Marrakech et Tanger, où vous pourrez retrouver Pierre Bergé, qui milite (entre autres) pour la suppression des fêtes chrétiennes.

Je respecte leur opinion et les dispense bien sûr de poursuivre la lecture de ce billet.

En attendant, je me demande ce que je vais pouvoir déboucher devant la crèche. Certainement pas un Coca-Cola, n'en déplaise à son Père Noël marketté.

Et pourquoi ne pas choisir un vin qui évoque vraiment l'événement? Puisqu'on sort souvent un Saint Amour pour la Saint Valentin, pourquoi ne pas oser le ton sur ton à Noël aussi! Il ne manque pas de noms de vins évoquant la Nativité.

438px-La_Tour.jpg

Saint Joseph Charpentier, par Quentin de la Tour

Le premier qui me vient à l'esprit, c'est Saint Joseph, bien sûr.

Ils sont nombreux, dans cette appellation. S'il faut choisir, je vous conseille celui de Jean Delobre, du Domaine des Sept Lunes. La cuvée Chemin Faisant 2010.

C'est un vin nature - pas une raison d'en faire des tonnes, ce n'est pas le genre de Jean, pas une raison non plus de le snober, car le vin est beau, tout en fraîcheur, en finesse, en petits fruits croquants, avec en plus quelques épices - apportés par les Rois Mages, sans doute! Et en prime, une belle longueur. La charpente est solide, mais se fait oublier (Saint Joseph n'était-il pas charpentier?).

43-image2-jdmg6266.jpg

Jean Delobre, vigneron nature et sympa

Et si vous choisissez le magnum, l'expérience sera encore plus longue...

Et qu'est-ce qu'on écoute en débouchant la bouteille?

Là je vais peut-être vous surprendre, j'ai choisi non pas un chant de Noël, mais un Requiem. Celui de Fauré. Même pas triste! Poignant, mais pas triste.

Ecoutez l'Agnus Dei. Chrétien ou pas, croyant ou pas, c'est de la bombe! Ben quoi, j'ai pas le droit de parler djeune?

C'est Noël pour tout le monde!

Bon, je vous ai pris au dépourvu, vous n'avez pas le temps d'aller chez Jean chercher une bouteille, ou pas de revendeur près de chez vous. Il vous reste la Saint Sylvestre (même si ça sera juste), la Saint Valentin, ou Noël 2014. Pour boire une belle bouteille, on a toujours plein de bonnes occasions...

PS. Sinon, il y a aussi Vinisat, qui promet la livraison en 48 heures... Mais je n'ai jamais testé.

00:05 Écrit par Hervé Lalau | Lien permanent | Commentaires (7) | | | |

Commentaires

Pour ceux qui n'auront pas le temps - ou pas le désir - de se rendre à l'office, pourquoi ne pas rentrer une Eglise (de Coume Majou) à la maison ?

Écrit par : Luc Charlier | 23 décembre 2013

Répondre à ce commentaire

En voila une bonne idée!

Écrit par : Hervé Lalau | 23 décembre 2013

Répondre à ce commentaire

Bon, je ne promets pas le livraison avant Noël, c'est trop tard. Mais je promets une jolie sélection des vins de Jean... entre autres.
http://levertetlevin.com/domaine?prodID=565

Et vous avez même le droit de tester, monsieur Lalau... ;-)

Écrit par : Bebert | 23 décembre 2013

Répondre à ce commentaire

Merci de l'adresse! Outre les vins de Jean Delobre, j'ai noté que vous proposiez quelques noms dont j'ai eu déjà l'occasion d'apprécier les vins, comme Baudouin ou Mirebeau.

Écrit par : Hervé LALAU | 23 décembre 2013

Répondre à ce commentaire

Ah, la Loire en général et l'Anjou en particulier... Mon péché mignon... J'ai même travaillé chez Patrick. Il y a un peu de moi dans le millésime 2003... :D

Écrit par : Bebert | 23 décembre 2013

Répondre à ce commentaire

Son Savennières 2009 reste pour moi un grand moment de dégustation. Toute la complexité d'un vin en surmaturité (on se croirait dans un Quart de Chaumes) mais c'est bien sec en bouche, gras, bien sûr, mais tranchant et pur aussi. Difficile d'expliquer; c'est tout simplement beau, et tellement inattendu.

Écrit par : Hervé LALAU | 23 décembre 2013

Répondre à ce commentaire

C'est surement en raison de la propension de Patrick à aimer les Layons et autres Quart-de-Chaume (et à bien les vinifier) que son Saveninères a des accents de liquoreux....

Écrit par : Bebert | 23 décembre 2013

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.