06 décembre 2013

Bollicine di Campania

En matière de bulles italiennes, on connaît le Prosecco, l'Asti, et pour les plus enragés, peut-être, le Franciacorta ou l'Alta Langa.
Mais d'autres régions ont une tradition de bulle, comme Caserta, en Campanie. Une tradition que certains locaux font remonter au règne de Robert d'Anjou (ce qui en ferait un des plus vieux mousseux du monde)... mais qui surtout, retrouve un présent et peut-être un avenir avec la hausse de la demande de bulles en Italie - et notamment dans les zones touristiques comme la Costa Amalfitana.

En voici un digne représentant, élaboré à base d'un cépage local, l'Asprinio (ou Asprino), pour lequel a été créé une DOP spécifique: Asprinio d'Aversa. D'aucuns relient ce cépage à l'Aspiran du Languedoc (sauf que ce dernier est un cépage rouge), d'autres au Greco... mais rien n'est vraiment sûr; pas même ses arômes, décrits comme "caractéristiques" ou "tipici", ce qui ne nous avance pas beaucoup.

A noter une particularité de la conduite de la vigne, ce qu'on appelle ici l'Alberata Aversana: elle consiste à se servir d'arbres (généralement des peupliers) pour soutenir les vignes.

IMG_3156.jpg


Asprino d'Aversa Il Grotta del Sole "Vigneti ad Alberata"

Joli nez de pomelo, belle bulle régulière; en bouche, un peu de litchi, de rose; l'acidité est moyenne, l'ensemble très propre, assez délicat; la finale moyennement longue, est légèrement beurrée. Le genre de produit qui, même si ne révolutionne pas la bulle, a le droit d'exister.

NB. Il s'agit d'un vin obtenu par la Méthode Martinotti. Pour mémoire, le brevet de la méthode dite de la Cuve Close a été déposé en Suisse par Federico Martinotti en 1895, et en Grande Bretagne par Eugène Charmat en 1907.

00:04 Écrit par Hervé Lalau dans Italie | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |

Les commentaires sont fermés.