26 novembre 2013

Entre 2 et 10 litres, ce n'est plus du vrac

L’Organisation Mondiale des Douanes vient de valider la proposition de l’OIV selon laquelle lles vins conditionnés entre 2 et 10 litres ne seront plus considérés comme du vrac
“Cette décision est très importante pour le secteur vitivinicole mais aussi pour les consommateurs” a déclaré le Directeur Général de l’OIV,  Federico Castellucci.

Il faudra à présent étudier comment les différents pays appliquent cette nouvelle segmentation au plan des tarifs douaniers.

07:28 Écrit par Hervé Lalau dans Vins de tous pays | Lien permanent | Commentaires (3) | | | |

Commentaires

Qui exporte du "bib"? Qui a intérêt à cette évolution? Là se situe la vraie question. Sorti de la GD, connaissez-vous beaucoup de marchands de vin - en dehors des pays producteurs - qui vendent de la "fontaine" à leurs clients ?
Si la taxation augmente, le fisc s'y retrouvera. Si elle baisse, ce sera encore un bonus pour Carouf & Co.

Écrit par : Luc Charlier | 26 novembre 2013

Répondre à ce commentaire

Le Casot en BIB de 5 litres, ça aurait de la gueule! Tu pourrais mettre la photo de la parcelle sur toute une face. Idem pour la Loute.
Colruyt les prendrait peut-être, ils ont même une ligne d'embibage (jolie invention de... Bibi) à Ghislenghien, qui traite quelque chose comme 30% de leurs vins, si je me rappelle bien.
Alors, le succès aidant, tu ne pourrais plus fournir, mais tu rachèterais une cave coop; peut-être même que tu pourrais refaire du Maury.
On t'appellerait "Monsieur Luc", dans le département; et ton banquier enlèverait son chapeau quand il te verrait passer dans la rue.
Bon j'arrête, c'est du délire en taille BIB.

Écrit par : Hervé LALAU | 26 novembre 2013

Répondre à ce commentaire

Plus sérieusement, je ne suis pas fort au fait de la taxation du vin en « bulk ». Si du bib ce n’est plus du vrac, est-ce que l’accise va augmenter ou diminuer ? Sera-ce identique dans tous les pays importateurs de l’UE ? Quid de la taxe (belge) d’emballage ? Cela coûte beaucoup mois cher de conditionner en plus gros volume et, aussi, de recycler ces récipients.

Écrit par : Luc Charlier | 26 novembre 2013

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.