23 novembre 2013

Castel rime avec Listel

Vous avez certainement appris comme moi le rapprochement entre Castel et Vranken. Quel attelage!

Il est un peu trop tôt, je crois pour évoquer des synergies évidentes, comme je l'ai pourtant lu sous la plume d'excellents confrères.

Je ne sais si c'étaient les mêmes confrères qui vantaient les synergies de la reprise de Listel par Vranken, voici quelques années. Quant à moi, j'y ai toujours vu la marque de considérations financières plutôt que d'un raisonnement commercial.

Vranken et Listel avaient les mêmes banquiers et ceux-ci ont jugé plus commodes de regrouper leurs créances. Quant à la logique de faire vendre par les mêmes équipes des champagnes et des rosés, je la laisse à de plus grands esprits que moi - si logique il y avait, elle ne concernait en tout cas que la grande distribution.

Il ne me semble pas qu'elle ait été couronnée de succès, sauf à considérer comme une victoire d'avoir réussi à translater la guerre des premiers prix du rosé vers le champagne de marque.

Et maintenant? Je serai curieux de voir comment Vranken va pouvoir réaugmenter ses marges dans la distribution - les "mauvaises habitudes" de prix trop bas ont la vie dure, ou changer ses canaux de distribution; même si le groupe franco-belge vient d'améliorer considérablement sa situation financière.

Je n'ai pas trop de doute, par contre, sur la possibilité pour Castel de redévelopper Listel, en France et à l'international. Mais je ne suis qu'un journaliste, pas un augure, et encore moins un spécialiste des fusions et acquisitions.

19:18 Écrit par Hervé Lalau | Lien permanent | Commentaires (1) | | | |

Commentaires

Comme toi, je parie sur le tandem Castel-Listel. Comme tu dis, "ce sont des mots qui vont très bien ensemble", comme Michèle ma belle ;-)

Écrit par : Michel Smith | 25 novembre 2013

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.