19 août 2013

Trilinguement vôtre - "We Liefmans You"

Voici une publicité actuellement diffusée dans les rues wallonnes.

Il s'agit d'une sorte de primeur; pas la bière en elle-même, non, mais le message, ou plutôt les langues du message.

Elles sont au nombre de trois.

Le français - c'est la langue des autochtones (pas évident sur l'annonce, mais je le rappelle tout de même pour bien faire sentir le décalage...).

L'anglais: "we" et "you".

Le néerlandais: Liefmans (c'est aussi la marque de la bière).

IMG_2845.jpg

Pour ceux qui auraient dormi en cours de néerlandais, et qui n'ont jamais dragué de Hollandaise en Périgord, "lief hebben" veut dire aimer.

Il y a donc une vague, très vague ressemblance entre "to love "et "Liefmans", qui n'a pas échappée au publicitaire - pardon, au copywriter de cette annonce.

Sans doute est-il trilingue, voire polygrotte (de Han), aussi a-t-il fait de ses connaissances une généralité; ou bien peut-être avait-il abusé de la bière. Quoi qu'il en soit, je me dois de le décevoir: ni en français, ni en anglais, la subtilité de son slogan ne passe.

Dommage que son client ne lui ait pas dit. Vous me direz que s'il a recours à un publicitaire, c'est qu'il lui fait confiance. Sinon, il ferait ses pubs lui même.

Mais répétez trois fois "We Liefmans you", juste pour rigoler...

Et si la pub parlait des qualités de la bière, la prochaine fois? Des fois qu'elle en ait...

 

00:16 Écrit par Hervé Lalau dans Belgique | Tags : bière, publicité, liefmans | Lien permanent | Commentaires (2) | | | |

Commentaires

Moi non plus (voir Gainsbarre)


Ik suis at odds avec gij, Hervé. Moi, elle m’a amusé cette pub, lors de mon dernier passage en Belgique. En outre, le slogan « Ik zie you gêêre » n’aurait pas marché du tout. Soit dit en passant, le « h » de Hollandaise doit être aspiré.

Écrit par : Luc Charlier | 19 août 2013

Répondre à ce commentaire

Tu parles de Xhollandaise de la Xhollande. Tu heeft gelijk.
Il faut toujours aspirer à plus.

Écrit par : Hervé LALAU | 19 août 2013

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.