18 juillet 2013

Cahuzac de noeuds

Pour le compte de M. Cahuzac, au gouvernement, personne ne savait, des trois ministres interrogés par la commission d'enquête.

Et personne n'en a parlé, puisque personne ne savait. Quel sac de noeuds!

C'est comme pour le tweet du copain de Mme Duflot, personne ne savait qu'il était antimilitariste (ce qui est son droit) alors personne n'a pensé à ne pas l'inviter au défilé du 14 juillet. Et lui ne savait sans doute pas que son message allait avoir un tel écho; et s'il s'est seulement douté qu'il allait provoquer les colère des veuves de guerre, il n'y a pas prêté attention.

Ne croyez pas qu'il n'y ait qu'à gauche que les politiciens aient ce genre de diminution temporaires des facultés cognitives; M. Sarkozy lui-memê ne se rappelle plus bien ni quand ni où il a pu rencontrer Mme Bettancourt ni M. Tapie.

Heureusement qu'il n'a pas égaré la clef de la malette nucléaire, tout de même.

Mais qu'est-ce que tous ces grands personnages aux petits trous de mémoire ont en commun?

Je n'ai pas dû chercher longtemps pour trouver: ils n'aiment pas le vin.

Soit qu'ils préfèrent les médicaments, soit qu'ils préfèrent le chanvre, soit qu'ils préfèrent le pouvoir.

Toutes ces drogues ont quand même des effets secondaires importants, si j'en crois l'actualité.

Alors je leur conseille vivement de retrouver le chemin des bons terroirs viticoles, et de recouvrer la mémoire.

00:18 Écrit par Hervé Lalau dans France | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |

Les commentaires sont fermés.