01 juillet 2013

Brunello di Montalcino Tiezzi 2006

Samedi soir, mon confrère Marc Vanhellemont, recevait quelques amis dont j'avais le plaisir de faire partie.

Une occasion pour lui de nous faire déguster quelques raretés. Le joli Champagne de Pinot blanc de Pierre Gerbais. Le cinglant Palo Cortado de chez Lustau. Le déroutant chardonnay provençal de Revelette. Le saroureux rosé de Puech Haut, l'onctueux Madeira Verdelho de Justino...

Mais le vin qui m'aura le plus marqué, ce soir-là, était italien. Et curieusement, il est issu d'une appellation qui est loin d'être ma favorite, à savoir Brunello di Montalcino.

Des vins qui, par leur mode d'élevage très long, leur côté souvent décharné, me déçoivent souvent.

Mais ce Tiezzi 2006 "Vigna Soccorso" nous jouait une tout autre partition...

IMG_2638.jpg

Du petit fruit noir au nez, très frais, étonnamment jeune - prunelle, mûre, framboise, une faîcheur inattendue - une acidité quasi-piémontaise, une bouche fumée, mais pas brûlée, la texture suave de tannins polis par le foudre, (42 mois, tout de même) mais ni toastés, ni vanillés. Une étonnante fluidité, à l'opposé de l'extraction forcenée de bien des Toscans, super ou pas - vous l'avez compris, si je dois sauver un seul Brunello, un seul Sangiovese, ce sera celui-là.

 

Plus d'info: http://www.tiezzivini.it

00:07 Écrit par Hervé Lalau dans Italie | Lien permanent | Commentaires (2) | | | |

Commentaires

Shame on you !


Le Brunello est un des plus grands vins rouges au monde, Hervé. Mais tu as raison, les élevages peuvent être trop longs et le sangiovese (car c’en est aussi) n’a pas besoin de cela. Ainsi, les Rossi (pluriel) sont parfois meilleurs que leurs « grands frères ».
Toutefois, même si MVH peut parfois être un chié emmerdeur – surtout avant, quand il était plus petit et imberbe – il sait choisir les bons vins. Je suppose que le tien (enfin, le sien) n’avait pas vu de bois neuf. Tant mieux !
Tiens, t’as vu la belle bouteille du rosé et son bouchon en verre ? J’ai retenu la même, mais pas dépolie (Saint Gobain ne veut en sabler que 25.000 au moins et c’est cher).

Écrit par : Luc Charlier | 01 juillet 2013

Répondre à ce commentaire

Le Pinot blanc de Pierre Gerbais est très bon!
Il faudrait que je goûte ce petit vin italien, j'en ai déjà l'eau à la bouche!
Merci pour ce partage d'expérience!

Écrit par : Robert | 01 juillet 2013

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.