05 septembre 2013

Le charme discret de la bourgeoisie... de Chavignol

Simple hameau de 170 âmes, Chavignol est connu pour son fromage de chèvre. Mais c'est aussi, depuis 10 générations, le fief de la famille Bourgeois.

Tout au long de l'unique rue du village, plusieurs lieux permettent au visiteur de mesurer l'enracinement de la famille dans la culture viticole et dans le bien-vivre.

-La cave       
-Le caveau de dégustation, ouvert toute la semaine, de 9h30 à 18h30.
-La Côte des Monts Damnés : un café-hôtel-restaurant adossé à la colline des Monts Damnés.

Bon accueil garanti - j'ai testé pour vous.

Publicité toute à fait gratuite, juste pour faire avancer le schmilblick de l'oenotourisme à la française. Que les Bourgeois n'ont pas attendu la mode ni les labels pour pratiquer!

IMG_0129.JPG

"Une belle structure d'accueil"

07:24 Écrit par Hervé Lalau dans France, Loire | Tags : bourgeois | Lien permanent | Commentaires (8) | | | |

Commentaires

J’hallucine, Hervé. Ton ilustration est-elle récente ?
Le quiddam sur la photo ressemble à s’y méprendre à Louis Havaux ... il y a 15 ans. Moi, je ne l’ai plus rencontré depuis bien longtemps, mais je ne peux imaginer qu’il n’ait pas vieilli du tout. Bonjour à lui si c’est le cas.

Écrit par : Luc Charlier | 05 septembre 2013

Répondre à ce commentaire

Oui, c'est bien lui... il y a 3 ans.
Le Saint Emilion, ça conserve!

Écrit par : Hervé LALAU | 05 septembre 2013

Répondre à ce commentaire

Salut Luc, çà fait bien longtemps OUI, je tiens encore la route... du vin.
Je me souviens d'un séjour au Portugal et d'une rencontre avec un propriétaire en Champagne et également à Porto. J'ai vécu une joute de haut vol... Tu t'en souviens ? Moi oui !
Je suis ton aventure et tes messages dans le blog d'Hervé, C'est super !
Bien amicalement,

Louis

Écrit par : Louis HAVAUX | 05 septembre 2013

Dis-moi, ton agence de comm. pourrait mettre à jour son iconographie, non ? Non contentes de faire les dégust. à ta place, les « Force Verte » et autres te fourguent du vieux matos. Pauvre ami, je pense que tu devrais aller avec Michel faire un tour du côté des Bourgeois ... du Médoc. Ceux de Chavignol se débrouillent très bien tous seuls. Je croise Arnaud à Ostende de temps à temps (et Arno à Bruxelles mais lui, il le met à l’intérieur, le vin !) et il me paraît en pleine forme, comme ses vins. Une de ses « Bourgeoise » a d’ailleurs vu le fond de nos gorges lors du dernier anniversaire de ma mère.

Écrit par : Luc Charlier | 05 septembre 2013

Répondre à ce commentaire

C'est mon matos, j'ai trouvé plus sympa d'utiliser cette photo perso. Pour la Bourgeoise, tu as raison. Leur vin kiwi (Clos Henri) est aussi pas mal, et je ne parle pas de la cuvée de Sancerre du Chêne Etienne (ou quelque chose du genre).
C'est pour moi l'exemple type de la société familiale avec à la fois des racines et du dynamisme.

Écrit par : Hervé LALAU | 05 septembre 2013

Répondre à ce commentaire

On est d’accord Hervé. Bourgeois a la réussite « positive ». Même un « anti-success story » comme moi - pas par jalousie, note bien, pour des raisons à caractère social – te l’accorde. Une petite anecdote à leur sujet. Quand je suis dans l’Ariège, le choix de ma table est très difficile, tant nous y avons de « bons » clients (je parle de la qualité de leur cuisine, pas du volume d’affaires que nous faisons avec eux). Une des adresses incontournables est « La Petite Maison de Pao Magny » à Lorp-Sentaraille en dehors de Saint-Girons. Pao se prénomme ainsi car sa mère a un faible pour le Mexique. Pour le reste, ni turista ni chili con carne chez lui : de la très fine gastronomie (il fut étoilé sur Toulouse) au prix juste. Son sommelier (expérience au UK) m’a présenté avec malice un blanc très atlantique (du jurançonnais si j’ai bon souvenir) que je lui ai situé vite fait. Il est revenu à l’attaque avec un autre verre : « Sauvignon, New Zealand, et du bon », lui fis-je. C’était du Clos Henri. J’exige qu’il me passe du « Professeur » depuis lors !

Écrit par : Luc Charlier | 05 septembre 2013

Répondre à ce commentaire

Salut Louis,

Sans avoir lu ta réponse, voici ce que je postais sur mon blog à moi hier soir !
http://coumemajou.jimdo.com/2013/09/05/un-billet-d%C3%A9cal%C3%A9/
C’est notamment en pensant à ton intervention appaisante (de concert avec Herwig qui avait pris ma défense) dans cette affaire que je l’ai écrit. Porte-toi bien !

Écrit par : Luc Charlier | 06 septembre 2013

Répondre à ce commentaire

Salut Louis,

Sans avoir lu ta réponse, voici ce que je postais sur mon blog à moi hier soir !
http://coumemajou.jimdo.com/2013/09/05/un-billet-d%C3%A9cal%C3%A9/
C’est notamment en pensant à ton intervention appaisante (de concert avec Herwig qui avait pris ma défense) dans cette affaire que je l’ai écrit. Porte-toi bien !

Écrit par : Luc Charlier | 06 septembre 2013

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.