13 juin 2013

Non, je ne vais pas à Vinexpo!

C'est fou le nombre d'invitations que je reçois pour des dégustations ou des animations organisées sur Vinexpo.

Plus alléchantes les unes que les autres; des petites appellations dont on entend presque jamais parler se mettent à exister. Des producteurs aphones toute le reste de l'année font le buzz pour un jour - il paraît qu'on a tous notre quart d'heure de gloire. Moi je l'attends toujours.

Bref, c'est ze place to be.

Dommage, je n'y vais pas. Je vous explique.

D'abord, la période est délicate: mes enfants passent des examens, alors je fais le taxi.

Tous les deux ans c'est pareil, je me dis que Vinexpo va changer ses dates pour moi, et puis non, c'est toujours à la mi juin.

En outre, j'ai déjà donné. Plusieurs fois. Pour Prowein aussi. L'essai n'a guère été concluant.

Unknown-1.jpeg

Pour des acheteurs qui veulent renouer un contact avec leurs fournisseurs, ou en trouver de nouveaux, ça doit être intéressant; mais le journaliste, lui, est non seulement perdu au milieu de tous ces stands, mais pour peu qu'il en trouve un à son goût, celui ci est souvent pris d'assaut, le producteur n'a pas toujours le temps, on déguste en coup de vent, c'est de l'abattage.

"Un monde d'opportunités", qu'ils disaient. Moi je dis, qui trop embrasse, mal étreint.

Bien des oenophiles aimeraient assister à ces grand' messes du vin; ne pensez pas que je suis blasé mais moi, elles ne m'attirent plus guère.

En matière de salon, je préfère les salons à thème, comme celui des Vins de Loire ou Vinisud (auxquels je ne vais pas systématiquement). Et puis surtout, je préfère visiter les vignerons. L'émotion de la rencontre. Sinon, autant recopier les contre-étiquettes et les fiches d'analyse.

Voila pourquoi votre fille est muette - euh, je veux dire, voila pourquoi vous ne me verrez pas à Vinexpo. Ca ne veut  donc pas dire que je suis mort ou en taule.

Et à tous ceux qui y seront: bonnes dégustations!

09:41 Écrit par Hervé Lalau dans Bordeaux, France, Vins de tous pays | Tags : vinexpo, salon, vin | Lien permanent | Commentaires (5) | | | |

Commentaires

Tout comme moi !

Écrit par : revel | 14 juin 2013

Répondre à ce commentaire

Bonjour,

C'est le résultat de la crise : abbattage publicitaire depuis equatrième trimestre 2012 environ, selon ce que j'observe.

Même les blogueurs recoivent une floppée d'invitations à venir voir tel ou tel stand à bordeaux, on imagine par le truchement de listes de distribution mais inutile puisqu'on n'a pas accès aux salons pros.

Mais grâce à cet éclairage, justement je ne vais plus essayer d'entrer. Peut-être faut-il simplement avoir vu l'immensité de ce salon ? dans ce cas j'entrerai un jour à Prowein.

Écrit par : Eric Riesling | 15 juin 2013

Répondre à ce commentaire

Je ne suis pas d'accord avec vous. Vinexpo constitue un fabuleux outil, pour ceux qui savent s'en servir un peu. D'acoord c'est gogantestque. D'accord c'est galère pour y aller. Mais ou d'autre (sauf peut-être Prowein) trouverez-vous des vins du monde entier sous un seul toit (trois, en réalité). Je ne m'occupe pas des opération "off", sauf s'ils se produisent le soir et à Bordeaux car cela vous oblige de prendre une voiture. Le tram vous amène presque au salon depuis le centre de Bordeaux, et bientôt jusqu'à ses portes (2014). Hier, ma première journée, j'ai pu déguster une série de vins autrichiens formidables, et une autre de Portugal aussi intéressante, sans encombre ni bousculade, faire un travail de conférencier pour une séance sur le marché US, déjeuner avec un client et, le soir déguster une partie de la vaste selection de vins de l'association La Grappe, ainsi que des Champagnes formidales de l'association Les Artisans de Champagne. D'accord j'ai du faire 8 kilomètres au pied et j'étais fatigué, mais c'était utile et pas déaagréable. Les stands des vins les plus intéressants ne sont pas pris d'assaut, et les gens sont disponibles. En plus il y a plein de séminaires et dégustations thématiques tous les jours. Une occasion unique je vous dis.

Écrit par : David Cobbold | 18 juin 2013

Répondre à ce commentaire

Je ne suis pas d'accord avec vous. Vinexpo constitue un fabuleux outil, pour ceux qui savent s'en servir un peu. D'acoord c'est gogantestque. D'accord c'est galère pour y aller. Mais ou d'autre (sauf peut-être Prowein) trouverez-vous des vins du monde entier sous un seul toit (trois, en réalité). Je ne m'occupe pas des opération "off", sauf s'ils se produisent le soir et à Bordeaux car cela vous oblige de prendre une voiture. Le tram vous amène presque au salon depuis le centre de Bordeaux, et bientôt jusqu'à ses portes (2014). Hier, ma première journée, j'ai pu déguster une série de vins autrichiens formidables, et une autre de Portugal aussi intéressante, sans encombre ni bousculade, faire un travail de conférencier pour une séance sur le marché US, déjeuner avec un client et, le soir déguster une partie de la vaste selection de vins de l'association La Grappe, ainsi que des Champagnes formidales de l'association Les Artisans de Champagne. D'accord j'ai du faire 8 kilomètres au pied et j'étais fatigué, mais c'était utile et pas déaagréable. Les stands des vins les plus intéressants ne sont pas pris d'assaut, et les gens sont disponibles. En plus il y a plein de séminaires et dégustations thématiques tous les jours. Une occasion unique je vous dis.

Écrit par : David Cobbold | 18 juin 2013

Répondre à ce commentaire

J'en suis heureux pour toi, David. Je ne suis pas du genre envieux et je ne cherche à convertir personne, j'ai juste fait part de ma réalité familiale et journalistique.
En plus, personne ne le missionne jamais pour Vinexpo, alors, comle l'autofinancer n'est pas possible pour moi, mon choix est vite fait...

Écrit par : Hervé Lalau | 18 juin 2013

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.