02 mai 2013

From Nasa to Gigondas

Les partisans de Robert Parker vont encore croire que je le cherche, pourtant, ce n'est pas le cas.

Je suis juste étonné qu'il vienne de nommer un ancien technicien informatique de la Nasa (certes amateur de vins) comme représentant officiel du Wine Advocate pour les vins du Rhône.

En Espagne, il a bien appointé un Espagnol! Alors pourquoi pas un Français en France? On trouve plus facilement de bons traducteurs que de bons experts en vins du Rhône, ou je me trompe?

A moins que nous ne manquions de compétences?

PS. Pour l'Espagnol, évidemment, apès l'expérience Campo-Miller, il a sans doute jugé qu'embaucher un local lui vaudrait moins de surprises...

20:36 Écrit par Hervé Lalau dans Etats-Unis, France | Lien permanent | Commentaires (2) | | | |

Commentaires

Le choix pour le Rhône :

a : on me dit là-bas que c'est un excellent connaisseur de la région, et depuis pas mal de temps

b : il parle et écrit en anglais, points essentiels pour les lecteurs payants du WA.

Écrit par : mauss | 03 mai 2013

Répondre à ce commentaire

Tu ne voulais pas qu’il engage un journaliste, quand même ?

Écrit par : Luc Charlier | 03 mai 2013

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.