03 avril 2013

Ethylotest, oui, éthylotest, non...

Finalement, le gouvernement français a bien rendu obligatoire l'éthylotest; mais aucune sanction n'est prévue au cas où le conducteur n'en détiendrait pas.

Chez Contralco, l'usine qui fabrique la quasi totalité des ces appareils, on clame que 1.500 emplois sont menacés. du fait de cette absence de sanction. Ce n'est pas du chantage à l'emploi, non. C'est juste que les salariés de la seule usine agréée en France (ou presque) pour fabriquer ces merveilles de technologie (à durée d'efficacité limitée, toute de même), n'ont pas d'autre commande, apparemment.
Quel dommage d'être si dépendant d'un seul produit et d'un seul marché. C'est à la limite de la faute stratégique...

Au fait, on peut très bien se passer d'éthylotest - d'ailleurs, je m'en passe depuis que j'ai commencé à conduire, il y a maintenant 33 ans.

Peut être devrait on leur envoyer des chèques de soutien? Plutôt que de payer pour qu'ils fabriquent des testeurs inutiles...

00:05 Écrit par Hervé Lalau dans Europe, France | Lien permanent | Commentaires (2) | | | |

Commentaires

Bonjour,
Je pense que vous devriez revoir vos sources, en effet l'éthylotest est bien maintenu obligatoire dans nos véhicules depuis le 1er mars 2013.

Je vous invite à consulter le site de legifrance où vous pourrez avoir la véritable information et la bonne.

http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000025417826&categorieLien=id

Cordialement,

Quentin G.

Écrit par : Quentin G | 03 avril 2013

Répondre à ce commentaire

vous avez raison, mea culpa; il y a bien obligation, mais pas de sanction.

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2013/03/01/01016-20130301ARTFIG00610-ethylotest-une-obligation-mais-pas-de-sanction.php

Écrit par : Hervé Lalau | 04 avril 2013

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.