02 avril 2013

Maître Journaliste

Les British et assimilés adorent mettre des sigles derrière leur nom, un peu comme les Hollandais mettent des caravanes derrière leurs grosses berlines. MA, MD, MW, OBE, et maintenant MS, pour Master Sommelier.

C'est discret, ça ne prend pas trop de place, mais ça a un petit côté "initié"; on peut jouer à déchiffrer, ça occupe pendant les voyages en train. Surtout les étrangers, qui n'ont pas été élevés dans ce sérail. Eux doivent soit chercher sur internet, soit téléphoner à la cousine bretonne qui vend des oignons à Winsor.

En tout cas, ça fait officiel. Pas d'erreur, nous avons affaire à des Maîtres.

Juste un petit point de typo: les sigles pour les bateaux, c'est devant qu'on les met: HMS Undrinkable.

Les titres de gloire, c'est derrière: Robert Boozey, MP (pour Master of Plonk).

Moi qui suis journaliste et un peu con, je me propose d'en accoler trois à mon patronyme, des lettres.

Cela donnerait quelque chose du genre:

Hervé Lalau, MJC.

(MJ, pour Maître Journaliste, bien sûr).

Ca le fait, non?

 

00:05 Écrit par Hervé Lalau dans France, Grande-Bretagne, Pour rire | Tags : mjc, lalau, ms, mw, mbe | Lien permanent | Commentaires (2) | | | |

Commentaires

MJC, ça fait un peu "Maison des jeunes et de la Culture". Quant aux maîtres de tout poil, il foisonnent tout spécialement dans le milieu bouffe/pinard. Maîtres : cuisiniers, pâtissiers, charcutiers, cavistes (!), fromagers, sommeliers (!), etc ...

Écrit par : Alain Leygnier | 02 avril 2013

Répondre à ce commentaire

Trop vieux pour se faire mettre, trop jeune pour tout se permettre

En général, ce sont ceux qui croient à ces titres qui se font mettre.
Et tant qu'on est dans le jeu de mots de très bas étage, une plaisanterie lamentable (à mes yeux) circule chez les pompiers volontaires des Pyrénées Orientales. Elle fait rire tout le monde. Les questions du bac 2013 sont déjà connues (fuite). Pour les maths: sachant que DSK a payé 3 millions pour une fellation de 10 minutes, combien les Français paieront-ils Hollande pour se faire mettre pendant 5 ans ? Oui, je sais elle est nulle, je vous avais prévenus.
En même temps, un ministre aussi parjure que celui qu'on vient de perdre, c'est dur à trouver. Au moins, les diamants de Bokassa, Mazarine, les emplois fictifs de la mairie de Paris, cela avait été plus discret, moins flagrant ....

Écrit par : Luc Charlier | 03 avril 2013

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.