13 janvier 2013

Le Guide Hachette préserve l'anonymat des vins qu'il fait déguster - vraiment?

Interrogés par mes confrères de l'Alsace à propos du modus operandi du Guide Hachette, Stéphane Rosa, son directeur, précise que l'appel à échantillons est ouvert gratuitement à tous les viticulteurs, "pourvu qu’ils puissent proposer des millésimes testés cette année-là, et encore jamais retenus dans le guide". Il souligne aussi que "chacun ne peut proposer que trois bouteilles, classiques et non reconnaissables, afin de préserver l’anonymat".

C'est ce dernier détail qui m'a fait tiquer: il me semble bien avoir vu primer dans le guide Hachette des vins embouteillés dans des flacons particuliers: Haut Brion, par exemple; ou encore, Haut Gléon. Tous deux se présentent pourtant dans des bouteilles de forme bien identifiables.

haut-brion_bottle.jpg

 

A ma connaissance, ils sont les seuls à les utiliser dans leur appellation respective.

Ce n'est pas que j'y accorde une importance démesurée (on est à la limite de la sodomie diptérienne), mais j'espère bien que M. Rosa me fera le plaisir de me donner les précisions nécessaires.

chateau-haut-gleon.jpg

 

 

17:45 Écrit par Hervé Lalau dans France | Tags : vins, guide hachette, anonymat, vignoble, france | Lien permanent | Commentaires (2) | | | |

Commentaires

Comme tu le sais, Hervé – peut-être est-ce même toi qui nous l’a appris ? – le vin de K-way est passé aux mains des coopérateurs de Foncalieu en automne dernier. Peut-être, dans un souci de rationalisation (Gérard Bertrand est leur modèle déclaré), abandonneront-il la jolie bouteille du cru ? Quant à Haut-Brion, c’est le bois de leur tonnelier qui les fait reconnaître, donc pas la peine de camoufler la bouteille.
Je te signale que peu de domaines utilisent le bouchage BVS en Roussillon et, pour les agréments ou le Guide Hachette, on m’a assuré qu’on transvasait mes bouteilles échantillons. A IVV, je pense que les « chaussettes » ne suffisent pas non plus à cacher le col.
Ou alors c’est que les chevilles remontent vraiment très haut !
Enfin, en ce jour où tous les curetons de France manifestent leur homophobie, ne parle pas de sodomie s’il te plaît. Il y a catéchisme demain.

Écrit par : Luc Charlier | 13 janvier 2013

Répondre à ce commentaire

Il est effectivement possible qu'on transvase. Mais dans ce cas, nouvel écueil: on aère ces vins plus que les autres.

Écrit par : Hervé Lalau | 13 janvier 2013

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.