25 décembre 2012

A la santé du Père Noël, avec Goisot et Millegrand

Entrez, Père Noël, et venez boire un verre avec nous...

Hier soir, j'ai débouché deux bonnes bouteilles, il en reste encore assez pour nous deux.

La première est bourguignonne - c'est un Chardonnay Gondonne, de chez Goisot, à Saint Bris le Vineux. Un 2004.

IMG_1878.jpg

Son acidité assez tranchante, relayée par du miel, des notes d'acacia et de fruits secs,  sans oublier sa belle amertume finale, ont fait merveille sur le saumon fumé.

La deuxième venait du Languedoc - du Minervois, plus précisément. C'était un Château Millegrand 2010, des domaines Bonfils. J'ai longtemps hésité à l'ouvrir ou à le garder, mais la gourmandise l'a emporté. Je l'avais ramené d'un récent passage à Capestang, au Clair de Lune, avec Marie Gaudel; et j'en avais encore le souvenir dans les neurones: une explosion de cassis au nez, des tannins suaves, gourmands, une belle longueur veloutée... C'était bien lui, je l'ai reconnu. Et le magret de canard au foie gras, aux clémentines et aux airelles, ne l'a pas regretté.

IMG_1879.jpg

Allez, Père Noël, à votre bonne santé!

12:34 Écrit par Hervé Lalau dans Belgique, Bourgogne, France, Languedoc | Lien permanent | Commentaires (4) | | | |

Commentaires

Waw !!!


Tu te paies du linge : médaille d’or à Mâcon et tout !

Écrit par : Luc Charlier | 25 décembre 2012

Répondre à ce commentaire

Eh oui, je m'embourgeoise, avec l'âge... mais on m'a donné la bouteille, ça explique.

Écrit par : Hervé Lalau | 25 décembre 2012

Répondre à ce commentaire

Par contre, celle de Goisot, à l'époque, je l'avais payée.
Il paraît qu'en Angleterre, on déclare ce genre de trucs, au cas où ça changerait la manière de noter le vin.
Honnêtement, je trouve ça idiot, mais puisqu'on en parle...

Écrit par : Hervé Lalau | 25 décembre 2012

Répondre à ce commentaire

Oh que oui Millegrand + canard...! ca me redonnerait presque faim ...

Écrit par : Marie Gaudel | 26 décembre 2012

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.