23 octobre 2012

2012 en Roussillon

Je reçois ce midi la dernière lettre du Centre d'Information des vins Vins du Roussillon, dont j'extraie le compte rendu officiel du millésime 2012. Voici qui tranche avec la morosité (même édulcorée par les services de communication) de bien des régions de France... Il faut dire qu'en Roussillon, il a vraiment fait beau, et même sec... Par contre, les volumes sont faibles (les statisticiens du Ministère de l'Agriculture évoquent une baisse de 20 à 25%).

Dès le 5 août les premiers coups de sécateurs résonnent dans les vignes de muscat à petits grains. Des raisins récoltés très tôt pour privilégier la vivacité du fruité des premiers vins blancs vinifiés en secs.
Et comme d’habitude, les premières vendanges de France se sont déroulées en Roussillon.

La qualité est au rendez vous. Le millésime 2012 est prometteur, le dernier mois de maturité s’est déroulé sous les meilleurs hospices avec un bel état sanitaire. Côté volume, après 2011, année normale en Roussillon, 2012 restera aussi dans les mémoires des vignerons comme une des récoltes les plus faibles connues !


roussillon

A Banyuls (Photo H. Lalau)


Le Climat et le comportement de la vigne :

Un hiver froid et pluvieux et un printemps chaud laissait présager une superbe récolte, mais l’été trop sec, voire caniculaire, a pesé sur les volumes.
Le temps est resté sec et chaud depuis début juillet mais le seul orage du 6 août, malheureusement accompagné de grêle sur le secteur de Maury, Lesquerde et les Fenouillèdes a touché quelques centaines d'hectares. Le démarrage tardif de la végétation et de la floraison a donné une maturité finalement précoce. L'équilibre charge/feuilles a été très favorable. Présente sur la majeure partie du mois de septembre, la salvatrice Tramontane a permis d’éviter les développements de maladies grâce à des conditions climatiques plus « fraîches » et desséchantes. Cependant, cette même Tramontane a aussi contribué à diminuer la récolte par concentration et cas rare, par secouage. Beaucoup de grappes et de baies sont tombées (parfois jusqu'à 20 % de la récolte). Les vendanges se sont terminées fin septembre avec près de 15 jours d’avance.

La qualité du millésime :

Grâce à un état sanitaire remarquable cette vendange concentrée et saine a donné lieu à une récolte de qualité et équilibrée, avec un bon potentiel aromatique pour tous les cépages.

11:37 Écrit par Hervé Lalau dans Roussillon | Tags : roussillon | Lien permanent | Commentaires (4) | | | |

Commentaires

Centre d’info ?

Euh : est-ce le CIVR dont tu parles ?
Ce beau sigle signifie en fait Conseil Interprofessionnel des Vins du Roussillon.
Mais peut-être existe-t-il aussi un « Centre d’Information » qui ne s’est pas encore manifesté auprès de moi. Cela ne fait après tout que 8 ans que je sévis ici.

Écrit par : Luc Charlier | 23 octobre 2012

Répondre à ce commentaire

Le Centre d'Information des Vins du Roussillon est l'antenne belge du CIVR (externalisée)

Écrit par : Hervé Lalau | 23 octobre 2012

Répondre à ce commentaire

Non ? Explique-moi cela !
A force de clins d’oeil, il se pourrait que je n’arrive plus à les rouvrir.
Nous intériorisons notre souffrance et le CIVR externalise ses prestations.

Écrit par : Luc Charlier | 24 octobre 2012

Non ? Explique-moi cela !
A force de clins d’oeil, il se pourrait que je n’arrive plus à les rouvrir.
Nous intériorisons notre souffrance et le CIVR externalise ses prestations.

Écrit par : Luc Charlier | 24 octobre 2012

Les commentaires sont fermés.