21 octobre 2012

Le gouvernement français face aux industriels alimentaires

Le ministre délégué à l'Agroalimentaire, Guillaume Garot a déclaré cette semaine qu'il fallait changer les recettes et revoir les étiquettes des produits alimentaires pour améliorer la lutte contre l'obésité: «Il faut changer les recettes pour qu'il y ait moins de sucre, moins de sel, moins de graisse dans les biscuits, les snacks, dans les apéritifs, et travailler l'étiquetage»; «aujourd'hui, a dit encore le ministre, pour comprendre une étiquette nutritionnelle, il faut quasiment être ingénieur chimiste. 

En conséquence de quoi l'association des industriels alimentaires, l'Ania, a décidé de boycotter l'inauguration du SIAL de Paris, ce dimanche.

Ce boycott sera-t-il de nature à faitre reculer le gouverment dans sa croisade anti-obésité?

Et jusqu'où ira M. Garot? Pense-t-il appliquer un jour les mêmes mesures restrictives aux boissons sucrées en matière de publicité, par exemple, qu'aux boissons alcoolisées? Ou bien cela risquerait-il de lui attirer les foudres des medias qui vivent de cette manne?

15:28 Écrit par Hervé Lalau dans France | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |

Les commentaires sont fermés.