03 octobre 2012

Ciolos Regulătorul

Le commissaire européen à l'agriculture Dacian Cioloş a dû se faire plein de nouveaux amis parmi les syndicalistes viticoles, hier, à Budapest. Evoquant le dossier viticole des droits de plantations, afin d'illustrer ses déclarations sur une approche de la PAC à la fois sectorielle et territoriale il a tenu à dire ceci: "qu’un vin ait ou non une Indication géographique, il a besoin de régulation. La libéralisation n'est pas une option."

Voila qui tranche singulièrement avec les projets de la Commission européenne, dont il devrait pourtant être le porte-parole.

Le retournement de veste est-il une option?


 

17:16 Écrit par Hervé Lalau dans Europe | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |

Les commentaires sont fermés.